Fusillade aux Pays-Bas – La piste terroriste est privilégiée à Utrecht

Publié

Fusillade aux Pays-BasLa piste terroriste est privilégiée à Utrecht

Au lendemain des fusillades aux Pays-Bas, les autorités néerlandaises privilégient la piste terroriste, sans pour autant exclure totalement d'autres possibilités.

A policeman stands guard near a tram where a gunman opened fire killing at least three persons and wounding several in what officials said was a possible terrorist incident, on March 18, 2019 in Utrecht. - Dutch police arrested a Turkish-born suspect on March 18, after they had earlier launched a huge manhunt for Gokmen Tanis, 37, issuing a picture of him on the tram and warning the public not to approach him. (Photo by JOHN THYS / AFP)

A policeman stands guard near a tram where a gunman opened fire killing at least three persons and wounding several in what officials said was a possible terrorist incident, on March 18, 2019 in Utrecht. - Dutch police arrested a Turkish-born suspect on March 18, after they had earlier launched a huge manhunt for Gokmen Tanis, 37, issuing a picture of him on the tram and warning the public not to approach him. (Photo by JOHN THYS / AFP)

AFP/John Thys

Les autorités néerlandaises privilégient la piste terroriste sans exclure un différend familial après l'arrestation d'un homme, originaire de Turquie, soupçonné d'avoir ouvert le feu dans un tramway à Utrecht, faisant trois morts et cinq blessés. Le Premier ministre Mark Rutte a affirmé qu'on ne peut «exclure» d'autres motifs, notamment une dispute familiale. «Quel est le motif, terroriste ou autre, nous ne le savons pas encore, mais nous ne pouvons rien exclure», a-t-il ajouté.

Lundi matin, un homme a tiré dans un tramway du centre de cette ville, l'une des plus importantes du pays. Trois personnes ont été tuées et cinq blessées, selon la police et le maire Jan van Zanen. Des témoins ont rapporté que le tireur avait pris pour cible une femme et des personnes tentant de l'aider, selon des médias. En début d'après-midi, les autorités ont rendu publique la photo d'un homme aux cheveux courts portant un blouson bleu, tirée d'une caméra de vidéosurveillance du tramway.

Gokmen Tanis a été interpellé en fin d'après-midi. Le niveau de menace terroriste, porté à Utrecht après l'attaque à cinq, son plus haut niveau, a été abaissé, a affirmé le directeur de l'agence nationale pour la sécurité et le contre-terrorisme (NCTV), Pieter-Jaap Aalbersberg, confirmant l'interpellation du «principal suspect». «Nous ne céderons pas face à l'intolérance», a affirmé le Premier ministre néerlandais devant la presse. «Un acte de terrorisme est une attaque contre notre civilisation, contre notre société tolérante et ouverte», a-t-il déploré.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion