«Parasites wallons» – La polémique prend une tournure politique

Publié

«Parasites wallons»La polémique prend une tournure politique

Les propos tenus par un échevin flamand sur certains touristes de sa station balnéaire, parlant de «parasites wallons» ne sont pas passés inaperçus. Les élus wallons réagissent.

«Inacceptables et indignes» pour Elio Di Rupo, président du PS, «un appel à la haine» pour Catherine Fonck, chef de groupe cdH à la Chambre ou bien encore «indignes d'un mandataire public» selon le carolo Richard Miller. Au lendemain de la publication des propos tenus par Serge Van Damme, un élu local flamand de la station balnéaire de La Panne, les réactions des élus wallons ne sont pas tendres.

Lors d'une réunion communale sur les finances, l'échevin avait fustigé les touristes wallons, principale cause de la hausse des dépenses sociales de la commune selon lui. Serge Van Damme avait alors parlé de "chômeurs de seconde génération, sans le moindre sens des responsabilités ou d'éthique du travail", de "gens ne parlent que le français, ce qui aggrave encore la francisation de la Panne. Pour eux, nous ne devons avoir aucune solidarité."

Propos jugés «maladroits»

Des propos qui ont rapidement pris une ampleur nationale, dans un contexte politique déjà extrêmement tendu, marqué notamment par l'incapacité des principaux paris belges à s'accorder sur la mise en place d'un gouvernement de coalition nationale. La réaction des élus wallons a ainsi été unanime vis-à-vis des propos du politique flamand: la condamnation et le regret d'une stigmatisation d'une partie de la population belge.

Elio Di Rupo, président du PS regrette ainsi "qu'à l'heure où les citoyens attendent de leurs responsables politiques de résoudre leurs difficultés, certains ne font au contraire qu'alimenter de vaines polémiques en s'appuyant uniquement sur des clichés désolants." De son côté, le responsable Open Vld, parti flamand auquel appartient Serge Van Damme, a tenté d'apaiser la situation. "Les déclarations de (Serge) Van Damme sont maladroites. (Il y a aussi) des réactions hypersensibles, mais compréhensibles" écrit sur Twitter Alexander De Croo. "(Serge) Van Damme s'oppose (à) des gens qui utilisent la législation pour en profiter. Il y a quelques francophones qui le font, mais des néerlandophones aussi."

(L'essentiel Online)

Ton opinion