A Washington: La police abat un intrus à la résidence de l’ambassadeur du Pérou

Publié

À WashingtonLa police abat un intrus à la résidence de l’ambassadeur du Pérou

L’homme, armé d’une barre de métal, a pénétré mercredi matin dans les jardins du domicile du diplomate péruvien et a cassé plusieurs fenêtres, avant d’être tué par des agents du Secret Service.

L’intrusion s’est produite peu avant 8 h dans un quartier tranquille de la capitale américaine. Ce sont les occupants de la résidence qui ont appelé les agents du Secret Service.

L’intrusion s’est produite peu avant 8h dans un quartier tranquille de la capitale américaine. Ce sont les occupants de la résidence qui ont appelé les agents du Secret Service.

AFP

Un homme qui s’était introduit dans les jardins de la résidence de l’ambassadeur du Pérou à Washington et y avait cassé des fenêtres a été abattu mercredi par la police, a annoncé cette dernière. Le diplomate, Oswaldo de Rivero, et son épouse se trouvaient sur place lors de l’intervention, mais personne n’a été blessé au sein de la résidence, a précisé Robert Contee, le chef de la police de Washington, lors d’un point presse.

Appelés par des occupants de la maison, des agents du Secret Service, la police chargée de la protection des personnalités, sont arrivés sur place, dans un quartier tranquille de la capitale américaine, peu avant 8h du matin (14h au Luxembourg). L’intrus, autour de la trentaine, tenait une barre de métal. Les agents de police ont tenté d’utiliser leurs Tasers, «qui n’ont pas eu d’effet» sur l’homme, avant que deux d’entre eux n’actionnent leur arme de service, le tuant sur place. Les policiers ont été envoyés «pour examen» dans un hôpital proche et une enquête a été ouverte.

Le chef de la police a indiqué ne pas connaître, à l’heure de son point presse, l’identité de l’homme ni la raison de sa présence sur les lieux. Une telle intrusion dans la résidence d’un ambassadeur «est complètement exceptionnelle», a estimé le policier devant la presse, ajoutant que le drame semblait «restreint à cette résidence».

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires