Match truqué – La police dans le viseur des frères Karabatic
Publié

Match truquéLa police dans le viseur des frères Karabatic

Les avocats des frères Karabatic, qui font partie des 13 personnes mises en examen dans l'affaire des paris truqués en handball, ont décidé de porter plainte contre la police.

L'affaire du match de handball entre Cesson-Sévigné et Montpellier présumé truqué connaît un nouveau rebondissement ce vendredi matin. Selon le Midi Libre, les avocats des frères Karabatic ont décidé de déposer plainte contre les policiers pour «menace et acte d’intimidation commis envers un avocat en vue d’influencer son comportement».

La plainte vise à dénoncer et mettre en lumière les pressions policières exercées durant la garde à vue des deux frères handballeurs, à la brigade des Jeux de Nanterre, notamment sur l'avocat Michael Corbier, collaborateur avec l'un des avocats des Karabatic. «J’ai été pris à partie par les policiers présents qui ont tout tenté pour que mes clients renoncent à leur droit au silence», raconte Me Corbier. Les policiers auraient ainsi menacé l'avocat: «Me Corbier, vous allez être connu pour être l’avocat qui aura envoyé Nikola Karabatic en prison, ça va pas vous aider pour votre carrière.»

45 000 euros d'amende

«Ils se sont amusés à interrompre les interrogatoires toutes les deux minutes, pour essayer de convaincre mes clients de parler dès que j’avais le dos tourné, poursuit Me Corbier dans les colonnes du quotidien régional. Ça a été comme ça tout au long de la garde à vue.» La plainte à l'encontre des policiers a été déposée mercredi. Si les pressions sont prouvées, les pandores sont passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende.

Les frères Karabatic et 13 autres personnes ont été interpellés dimanche dernier par la police, dans le cadre de l'affaire du match présumé truqué sur fond de paris sportifs perdu par leur club de Montpellier, déjà sacré champion de France, contre Cesson-Sévigné le 12 mai. Un montant anormal de paris avait été enregistré sur cette rencontre.

( L'essentiel Online /cga)

Ton opinion