Piétons fauchés à Londres – La police tente d'établir le profil de l'assaillant
Publié

Piétons fauchés à LondresLa police tente d'établir le profil de l'assaillant

Les enquêteurs ont perquisitionné le domicile de l'auteur de l'attaque survenue devant une mosquée de Londres, lundi. L'individu est «détenu pour terrorisme».

La police britannique tente d'établir le profil de l'homme de 47 ans qui a foncé avec sa camionnette en plein ramadan sur des musulmans sortant de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Lundi soir, une centaine d'habitants du quartier se sont rassemblés près de la mosquée pour une veillée d'hommage œcuménique, déposant bougies, fleurs et messages de solidarité. Sur certaines pancartes, on pouvait lire «L'amour vaincra» ou «Unis contre la terreur».

Au même moment, la police perquisitionnait une propriété du quartier de Pentwyn, au nord de Cardiff (pays de Galles), a constaté un photographe de l'AFP. Ce dernier a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient à Darren Osborne, l'homme de 47 ans que plusieurs médias britanniques ont identifié comme l'auteur de l'attaque. D'après la BBC, ce père de quatre enfants a grandi à Weston-super-Mare, ville côtière de l'ouest de l'Angleterre.

Pas connu» des services de police

Onze musulmans ont été blessés dans la nuit de dimanche à lundi près de la mosquée, située dans le nord de Londres, lorsqu'une camionnette blanche a foncé sur les piétons qui sortaient pour la plupart d'un service religieux après l'Iftar, la rupture du jeûne. Un homme a été déclaré mort sur les lieux de l'attaque, mais selon la police il est «trop tôt» pour dire si son décès est lié aux événements. L'auteur, maîtrisé sur place par la foule avant d'être arrêté, est «détenu pour terrorisme», a indiqué la police, qui estime pour le moment que l'agresseur a agi seul. Selon le secrétaire d’État à la sécurité, Ben Wallace, il «n'était pas connu» des services de police.

Abdiqadir Warra, un témoin, raconte que l'attaquant «a foncé sur les gens. Il en a traîné quelques-uns sur plusieurs mètres». «Je veux tuer tous les musulmans», aurait-il crié, selon Khalid Amin, un témoin interrogé par la BBC. «Notre communauté est en état de choc», a dit le président de la mosquée de Finsbury Park, Mohammed Kozbar, appelant les fidèles à se montrer vigilants. Un appel relayé par la police. «Des forces supplémentaires ont été déployées à travers Londres pour rassurer les communautés, spécialement celles qui observent le ramadan. Nous appelons tout le monde à rester calme et vigilant», a déclaré un responsable de l'antiterrorisme, Neil Basu.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion