Logements au Luxembourg – La politique du logement social critiquée

Publié

Logements au LuxembourgLa politique du logement social critiquée

LUXEMBOURG – La Cour des comptes a rendu, lundi, un avis détaillé et plutôt critique sur la réalisation de logements sociaux, ces dernières années au Luxembourg.

Les programmes de construction d'ensembles n'échappent pas à la critique.

Les programmes de construction d'ensembles n'échappent pas à la critique.

Editpress/François Aussems

La politique du Luxembourg en matière de logements sociaux pourrait être plus efficace. C’est ce qui ressort du rapport de la Cour des comptes sur la question, rendu public ce lundi. L’institution a livré une analyse critique concernant la politique et les moyens mis en œuvre par les autorités.

Les besoins de logements sociaux seraient encore mal définis, ce qui ne facilite pas la prise de décision. La Cour des comptes, qui table sur au moins 736 000 habitants en 2030 et autour du million en 2060, recommande «d’établir une projection des besoins futurs» en tenant compte notamment de l’évolution des prix. Le rapport déplore une augmentation moyenne pour l’ensemble des loyers de 50% pour les appartements et de 38% pour les maisons entre 2005 et 2017.

Des communes à impliquer davantage

Les mesures pour augmenter le parc locatif social, actuellement composé de 2 904 logements ayant bénéficié d’aides à la construction, sont également critiquées. Les budgets alloués à la construction d’ensembles feraient ainsi l’objet d’une «surévaluation récurrente». Pour l’année 2018, l’État a dédié 108 millions d’euros à ces programmes, dont 95% sont destinés aux promoteurs publics. La Cour des comptes estime qu’il serait judicieux de chercher à «améliorer la participation des promoteurs privés dans la réalisation de logements sociaux locatifs».

Enfin, les communes pourraient être davantage concernées, d’après l’institution qui cite l’exemple du programme national Baulücken, qui «peine à produire les effets escomptés», du fait du manque d’implication des acteurs locaux.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion