La population va exploser et les transports ne seront pas prêts

Publié

La population va exploser et les transports ne seront pas prêts

LUXEMBOURG - Deux fois plus de frontaliers en 2030, ce sont les prévisions affolantes d'une étude tenue très
confidentielle.

Entre les tours doit passer le tram. Mais il faudrait déjà penser beaucoup plus loin et nettement plus grand.

Entre les tours doit passer le tram. Mais il faudrait déjà penser beaucoup plus loin et nettement plus grand.

C'est le genre de document qui fait froid dans le dos. D'après des chiffres d'une étude commandée par le ministère de l'Intérieur, jusqu'à présent tenus secrets pour le grand public et divulgués mercredi par le Mouvement écologique, le nombre d'habitants (+36 %), d'emplois (+68 %) et de frontaliers (+94 %!) au Luxembourg va exploser d'ici 2030. Au lieu de 478 400 aujourd'hui, près de 650000 personnes logeraient au Grand-Duché. Et non plus 151 000 mais 254 000 frontaliers viendraient chaque jour. Ce qui n'était pas prévu par le plan d'aménagement général du territoire, lancé en 2002.

Du coup, les projets de transports en commun s'avèrent dépassés, conclut le document du bureau allemand PTV, spécialisé dans la mobilité. Même si tout était réalisé d'ici 2030, qu'il s'agisse de la liaison Luxembourg-Esch, Luxembourg-Bettembourg, de la création de toutes les gares périphériques, de la première tranche du tram, etc., l'objectif du gouvernement que 25 % des déplacements se fassent en transports en commun est irréalisable. Et construire des routes n'aiderait pas car elles seraient aussitôt surchargées.

Pour le Mouvement écologique, il faut donc «un changement immédiat de stratégie». Il faut investir de suite et nettement plus dans les transports en commun, rallonger le tram vers la banlieue, prévoir un RER, créer une structure autonome transfrontalière de la mobilité, un ministère global «de l'urbanisme, du développement et du logement» ainsi qu'un de la «planification de la mobilité».

Mercredi après-midi, l'allocution à la Chambre du ministère de l'Intérieur va être intéressante. Jean-Marie Halsdorf doit présenter les chiffres révisés pour l'aménagement du territoire.
Le ministre des Transports, Lucien Lux, à Bonn et contacté par L'essentiel n'a fait que rappeler que les chiffres du PTV étaient à l'horizon 2030 tandis que l'aménagement du territoire était prévu à l'horizon 2020. Les problèmes ne vont cependant pas s'arrêter dès 2020.

Isabelle Hartmann

Ton opinion