En Meurthe-et-Moselle – La préfecture a réussi à déchiffrer un message codé

Publié

En Meurthe-et-MoselleLa préfecture a réussi à déchiffrer un message codé

NANCY - La préfecture de Meurthe-et-Moselle a fait appel aux internautes ce mardi pour résoudre une énigme, après avoir reçu une carte de vœux difficile à déchiffrer.

Ce qui paraissait être une blague est en fait un message de menace. La préfecture de Meurthe-et-Moselle, aidée par certains internautes sur Twitter, est parvenue ce mardi à déchiffrer le message codé sur une carte de vœux qu'elle avait reçue. «Attention, vous n'avez plus que jusqu'à Vale (NDLR: Vale semble désigner la Saint-Valentin) pour réagir, après il sera trop tard», est-il ainsi indiqué en haut à droite de la carte, en chiffrage de Vigenère, un système de chiffrement polyalphabétique.

Adressée au service communication de la préfecture, la carte représente une lithographie, sur laquelle apparaît un personnage historique. En bas du texte, un cœur brisé a été ajouté. Le message était difficile à déchiffrer car il n'y a aucun indice au verso, ni sur l'enveloppe (non affranchie, donc déposée directement dans la boîte aux lettres de la préfecture).

«Si son auteur nous suit sur Twitter ou si quelqu'un arrive à comprendre le message, merci de nous contacter par message privé», avait lancé mardi matin la préfecture sur Twitter. Un internaute était d'abord parvenu à résoudre en partie l'énigme: l'image est ainsi issue de la déclaration des droits de l'homme. Un autre avait enchaîné et «voyait bien un chiffrage de Vigenère (NDLR: système de chiffrement polyalphabétique), basé sur l'article 1 de la déclaration». C'était bien la première phrase de l'article premier de la déclaration («Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits») qui était la clé pour déchiffrer le message. #LesTwittosSontFormidables, conclut la préfecture.

Actualisation: la préfecture de Meurthe-et-Moselle a en fait créé elle-même l'énigme. Voir notre article ici.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion