Football – La Premier League est encore loin de la reprise

Publié

FootballLa Premier League est encore loin de la reprise

Des stars de Premier League, dont Sterling, Agüero ou Rose, ont créé un groupe WhatsApp pour dire qu'ils trouvent la reprise prématurée.

Raheem Sterling s’interroge quant au bien-fondé de reprendre le championnat de Premier League. Il n’est pas le seul joueur à douter.

Raheem Sterling s’interroge quant au bien-fondé de reprendre le championnat de Premier League. Il n’est pas le seul joueur à douter.

Keystone

Depuis 64 jours, plus aucun match n’a été joué en Premier League. Le football manque aux Anglais. Et pourtant, de nombreuses voix s’élèvent contre la reprise de la compétition, autorisée par le gouvernement britannique, et prévue pour le 12 juin prochain. Des joueurs craignent pour leur santé et ont reçu mardi le soutien du maire de Londres, Sadiq Khan.

Ils ont même été jusqu'à créer un groupe WhatsApp afin d’exprimer leurs doutes face au bien-fondé du «Project Restart». Alors que le Covid-19 continue à tuer des centaines de personnes chaque jour au Royaume-Uni, les stars de Premier League nagent en plein doute.

«Je pense au fait que la situation puisse s'aggraver»

Danny Rose, joueur de Tottenham prêté à Newcastle, est l’un des leaders de ce groupe. Il ne mâche pas ses mots: «Je ne vais pas mentir, je pense que c’est une blague. Le gouvernement veut faire reprendre le football parce qu’il va remonter le moral de la nation, je m’en fous du moral de la nation! La vie des gens est en danger, vous voyez ce que je veux dire. On ne devrait même pas parler du retour du football tant que les chiffres de la mortalité n’ont pas massivement chuté. C’est de la merde».

La star de Manchester City, Raheem Sterling, a également déclaré: «Nous devons faire en sorte que la sécurité ne soit pas seulement assurée pour nous, les footballeurs, mais aussi pour le personnel médical et les arbitres. D'ici là, je n’ai pas peur, mais je suis réservé et je pense surtout au fait que la situation puisse s’aggraver».

Les joueurs du bas de classement pas écoutés?

Son coéquipier Sergio Agüero va encore plus loin: «La majorité des joueurs ont peur parce qu’ils ont une famille, des enfants, des bébés. Lorsque nous y retournerons, j’imagine que nous serons très tendus, que nous serons très prudents et qu’au moment où quelqu'un se sentira mal, vous penserez: qu’est-ce qui s’est passé là-bas?».

Tyrone Mings d’Aston Villa s’est quant à lui fait le porte-parole des petits clubs. Il estime que les joueurs du bas de classement ne sont pas écoutés, car les gens pensent qu’ils ne veulent pas reprendre en raison d’un risque de relégation: «Lorsqu'un joueur qui lutte pour le haut du classement s’inquiète quant à la possibilité de rejouer, il fait preuve de raison. Si un joueur de bas de classement tient le même discours, il passe pour un égoïste».

Le maire de Londres sur la même longueur d’onde

Sadiq Khan estime qu’il est encore trop tôt pour voir le football de Premier League revenir dans sa capitale. Le plan «Project Restart» prévoit certes la possibilité de disputer des parties dans des lieux neutres et sans public, mais l’Emirates Stadium et le London Stadium feraient partie des sites hôtes. Et si la proposition des stades neutres était refusée - Arsenal, Tottenham et Chelsea sont par exemple contre -, 22 des 92 matches de championnat restants seraient organisés à Londres, et cinq autres chez le voisin de Watford.

Le maire de Londres, malgré le fait qu’il soit un supporter de Liverpool et qu’à ce titre il aimerait bien que la saison se termine, met la santé des joueurs et des supporters au premier plan. Car la police métropolitaine craint que les fans ne se rassemblent à l’extérieur des terrains, les jours de match. À l’image de ce qui s’était fait à Paris lors de la partie à huis clos de Ligue des champions entre le PSG et Dortmund.

(L'essentiel/Claude-Alain Zufferey)

Ton opinion