La première dame de Russie à la mode Bruni
Publié

La première dame de Russie à la mode Bruni

Svetlana, l’épouse du probable futur président russe Dimitri Medvedev, s’apprête à devenir une première dame «dans le vent».

La quarantaine (elle serait née, comme son conjoint, en 1965, mais il était étrangement impossible d’obtenir une information officielle sur son âge), cette élégante blonde tirée à quatre épingles détonne dans le paysage des femmes longtemps effacées des chefs du Kremlin.

À l’exception notable toutefois de la très «glamour» -et aujourd’hui défunte- Raïssa Gorbatcheva, qui a accompagné sur les devants de la scène soviétique et internationale son mari Mikhaïl tout au long de la perestroïka, jusqu’à la fin de l’URSS. Svetlana et Dmitri Medvedev, lui-même fan du légendaire groupe rock Deep Purple, «forment un couple moderne.

La société change et je dirais que les Russes sont maintenant prêts à avoir une première dame digne de ce nom», explique Marina Baskakova, professeur à l’École supérieure d’Économie de Moscou. Svetlana Medvedeva aime à figurer, sur les quelques photos d’elle à avoir été publiées, dans un ensemble blanc mettant bien en évidence un buste avantageux et portant, à en croire une source dans les milieux de la mode russe, la griffe de Valentin Ioudachkine, couturier des riches et des puissants.

Le journal britannique «Times» avait, de son côté, raconté comment les Medvedev, tandis qu’ils s’apprêtaient à monter à l’aéroport d’Heathrow à bord d’un avion de la compagnie russe Aeroflot, «croulaient sous les boîtes à chapeau d’Harrod's», le célèbre grand magasin londonien. Svetlana Medvedeva sera «jolie et aura noble allure. Tout le monde serait content de voir une femme présentant bien, poursuit la source interrogée qui n’a pas voulu être identifiée, compte tenu d’un contexte politique sensible, à la veille de la présidentielle du 2 mars.

Ton opinion