Au Luxembourg – La première grève des femmes se tiendra le 7 mars
Publié

Au LuxembourgLa première grève des femmes se tiendra le 7 mars

LUXEMBOURG - Les tâches ménagères et les conditions de travail dans le domaine du nettoyage seront au cœur de la première grève nationale des femmes, le 7 mars prochain.

«L’objectif de cette grève est d’illustrer la charge de travail quotidienne qui pèse sur les femmes», a indiqué la JIF Luxembourg.

«L’objectif de cette grève est d’illustrer la charge de travail quotidienne qui pèse sur les femmes», a indiqué la JIF Luxembourg.

«L’objectif de cette grève est d’illustrer la charge de travail quotidienne qui pèse sur les femmes», a indiqué Milena Steinmetzer, de la plateforme d’action Journée internationale des femmes (JIF), ce mardi matin. La JIF Luxembourg, en fonction depuis 11 ans, organise le 7 mars prochain la première grève des femmes. Une première dans le pays. «Les femmes ici n’ont pas encore atteint le ras-le-bol comme c’est le cas dans les pays d’Amérique latine par exemple. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne doit pas améliorer des choses», a martelé Line Wies, membre du JIF.

Et ce sont notamment les tâches ménagères qui sont dans le focus de la «Fraestreik» (grève des femmes). «Dans la majorité des foyers, c’est la femme qui s’occupe du ménage, de l’éducation des enfants, qui fait les courses. Toutes des tâches qui ne sont pas rémunérées et qui sont automatiquement attribués aux femmes», a poursuivi le collectif.

Laisser tomber toute corvée

Lors des rencontres ouvertes organisées depuis octobre, la JIF a aussi pu récolter des témoignages de techniciennes de surface. L’accent est également mis sur les femmes afro-descendantes. «La discrimination est encore très présente et ces femmes en sont particulièrement touchées», a encore souligné Aldina Ganeto. Ainsi, le 7 mars, participantes et participants vont se réunir sur la place d’Armes, à Luxembourg, dès 15h. Divisés en divers blocs (femmes racisées, agentes d'entretien,…), la foule se dirigera vers la Chambre des députés et passera ensuite par la place de la Constitution.

À partir de 18h, les Rotondes accueilleront les manifestants pour une soirée 100% féminine. Sur le site Internet fraestreik.lu, un guide de manifestation est à trouver. «Les femmes sont invitées à laisser tomber toute corvée ménagère et activité de soin chez elles. Au bureau, elles pourront organiser une plénière des femmes, porter la couleur mauve, ou juste faire leur travail et rien de plus».

(Ana Martins/L'essentiel)

Plus de temps, plus d’argent et plus de respect

Plus de temps, plus d’argent et plus de respect sont les trois piliers des revendications de la grève des femmes. Fiscalité, égalité salariale, efficacité des transports publics et pensions sont ainsi au cœur de la campagne de la JIF. Les revendications en détail sont à trouver sur fraestreik.lu.

Ton opinion