Crise en Egypte – La pression des Frères musulmans

Publié

Crise en EgypteLa pression des Frères musulmans

Les réformes proposées par le régime du président égyptien Hosni Moubarak afin de sortir de la crise politique qui secoue le pays sont insuffisantes, ont jugé dimanche les Frères musulmans.

Les manifestations se poursuivaient au Caire. (AFP)

Les manifestations se poursuivaient au Caire. (AFP)

Le projet de créer un comité comprenant le pouvoir en place et des opposants pour préparer des réformes constitutionnelles est «insuffisant», a déclaré Mohamed Mursi, haut responsable des Frères musulmans, lors d'une conférence de presse au Caire.

Les participants au dialogue entre le régime égyptien et l'opposition, incluant les Frères musulmans, ont convenu dimanche de créer un comité pour préparer des amendements à la Constitution d'ici la première semaine de mars, selon le porte-parole du gouvernement, Magdi Radi. D'après M. Radi, les participants à la séance de dimanche se sont mis d'accord sur «une transition pacifique du pouvoir basée sur la Constitution». Un communiqué lu par M. Radi propose la levée des restrictions imposées aux médias, l'ouverture d'un bureau destiné à recevoir les plaintes concernant les prisonniers politiques, et le rejet de «toute ingérence étrangère dans les affaires égyptiennes».

«Ce communiqué est insuffisant», a déclaré M. Mursi à la presse. «Les demandes sont toujours les mêmes. Ils (le gouvernement) n'ont pas répondu à la majorité des demandes, ils n'ont répondu qu'à certaines, et de manière superficielle», a précisé Essam al-Aryane, un autre haut responsable de la confrérie.

ElBaradei pas invité

L'opposant égyptien , rentré en Egypte pour soutenir les jeunes qui ont lancé la révolte contre Hosni Moubarak, a assuré dimanche ne pas avoir été invité au dialogue entre les Frères musulmans et le pouvoir, qualifiant ces discussions d'«opaques». «Je n'ai pas été invité à participer aux négociations, à ce dialogue, mais je suis ce qui se passe», a dit M. ElBaradei sur la chaîne américaine NBC. C'est la première fois qu'un dialogue a officiellement lieu entre le pouvoir égyptien et le puissant mouvement des Frères musulmans, jusqu'ici bête noire du régime.

Ton opinion