Education au Luxembourg – La «qualité scolaire» bientôt surveillée de près

Publié

Éducation au LuxembourgLa «qualité scolaire» bientôt surveillée de près

LUXEMBOURG - Le pays va se doter d’un Observatoire national de la qualité scolaire qui devra plancher sur le fonctionnement de l’école.

Les huit membres de l’Observatoire étudieront le fonctionnement des établissements scolaires et du système éducatif du pays.

Les huit membres de l’Observatoire étudieront le fonctionnement des établissements scolaires et du système éducatif du pays.

Un regard extérieur sur le système scolaire. C’est ce que le gouvernement souhaite obtenir par le biais de la création d’un Observatoire national de la qualité scolaire. Un projet de loi pour sa création a été déposé la semaine dernière à la Chambre des députés. L’Observatoire, qui est prévu dans un accord de février 2016 entre le ministère de l’Éducation nationale et le Syndicat national des enseignants (SNE/CGFP), sera composé de huit personnes.

Il n’aura pas pour mission d’évaluer le travail individuel des enseignants, mais «d’analyser l’organisation et le fonctionnement des écoles, des lycées et des départements du ministère chargés de l’enseignement», indique le projet de loi. Ainsi, les huit observateurs pourront visiter régulièrement des établissement scolaires et discuter avec les parents, les élèves, les enseignants...

Ils évalueront le système scolaire luxembourgeois tous les trois ans dans un rapport général. Chaque année, l’Observatoire publiera aussi un rapport thématique sur un domaine prioritaire. Enfin, il sera chargé de proposer, chaque année, au ministre de l’Éducation nationale, un certain nombre de domaines sur lesquels il estime qu’il faut travailler en priorité. Le projet de loi prévoit en outre un budget annuel d’un peu plus de 1,4 million d’euros pour faire fonctionner l’Observatoire.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion