Santé au Luxembourg – La réalité virtuelle au service des hôpitaux

Publié

Santé au LuxembourgLa réalité virtuelle au service des hôpitaux

ESCH- Les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) ont formé leur personnel à la sécurité médicamenteuse, à l’aide de casques de réalité virtuelle.

Adoptés depuis longtemps par les «gamers», les casques de réalité virtuelle font désormais une entrée fracassante dans le monde professionnel. Dans le cadre de la journée internationale de la sécurité des patients, les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) ont sorti le grand jeu en proposant aux médecins et aux infirmiers de se former en plongeant de plein pied et de manière ludique dans la réalité virtuelle grâce à un «serious game».

Effectuer correctement une transfusion, choisir le bon médicament et ne pas se tromper dans le dosage est extrêmement compliqué pour un public non averti. Nous l’avons compris en pénétrant durant 15 minutes dans une salle de soins virtuelle transférée dans notre casque. En multipliant les erreurs virtuelles, nous avons appris une multitude de choses très rapidement sans provoquer le moindre souci à des patients bien réels. «C’est bizarre au début», reconnaît Aïda, une infirmière. «Il faut un peu de temps pour se mettre dans le bain, mais c’est très utile pour moi qui vient de commencer ici depuis trois jours».

Des retours rapides et positifs

«Notre idée? C’est que notre collaborateur soit acteur de sa formation», a indiqué Mélanie Archen, gestionnaire en formation continue aux HRS. «Avec les casques de réalité virtuelle, personne n’est jugé comme s’il intervenait devant tout le monde dans un auditoire. La prise de décision est plus simple et les conséquences sont nulles puisque l’on reste dans le jeu. Ici, on se rend rapidement compte de ses erreurs pour ne pas les reproduire par la suite. Cette nouvelle technologie nous sera sera très utile pour la formation continue».

Le programme de réalité virtuelle a quant à lui été développé par la société Virtual-Rangers (VR) basée à Luxembourg. «Pour une meilleure immersion, on a réalisé des scènes les plus réalistes possibles», a souligné Matthieu Bracchetti, fondateur de VR. «Le retour est extrêmement positif et cela se voit dès que les gens enlèvent leurs casques. Plus de 100 personnes ont participé à cette immersion virtuelle et c’est probablement un record au Luxembourg. C’est l’aboutissement d’un projet de six mois, où une dizaine de personnes se sont mobilisées et nous sommes très heureux de la finalité».

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

1 / 4
18.09 La réalité virtuelle s'invite dans les Hôpitaux Robert Schuman pour former le personnel.

18.09 La réalité virtuelle s'invite dans les Hôpitaux Robert Schuman pour former le personnel.

L'essentiel/Frédéric Lambert

Ton opinion