Football/Polémique – La reconnaissance faciale utilisée au FC Metz?

Publié

Football/PolémiqueLa reconnaissance faciale utilisée au FC Metz?

Le club lorrain est au centre d'une polémique, des supporters l'accusant de pratiquer de la reconnaissance faciale à l'entrée du stade.

Le FC Metz réfléchirait aux moyens d'identifier les personnes interdites de stade.

Le FC Metz réfléchirait aux moyens d'identifier les personnes interdites de stade.

Engagé dans une difficile opération maintien en Ligue 1, le FC Metz se serait bien passé de la polémique qui agite depuis mercredi, les réseaux sociaux. Le point de départ de l'affaire est l'interview d'un journaliste à Streetpress, explique Le Républicain Lorrain. Olivier Tesquet, c'est son nom, révèle qu'une start-up messine, Two-I, a utilisé un dispositif de reconnaissance faciale au stade Saint-Symphorien.

Il n'en fallait pas plus pour embraser la Toile, les supporters du club mosellan s'estimant «fliqués» à leur insu. Devant la polémique naissante, le FC Metz a rapidement réagi sur Twitter. «Dans le cadre de la loi Larrivé, uniquement afin de faire respecter les interdictions commerciales de stade, une solution de comparaison faciale a été testée, a écrit le club mosellan. Elle concerne donc exclusivement les personnes interdites d'accès au stade».

Interrogé par Le Républicain Lorrain, Guillaume Cazenave, dirigeant de la start-up messine Two-I, explique que les tests n'ont pas été faits dans le stade mais avec les employés de Two-I, «avec leur consentement». Des propos confirmés par Hélène Schrub, directrice générale du FC Metz, qui ajoute: «Si on décide de l'appliquer, on fera tout ce qu'il faut d'un point de vue juridique et cela ne s'appliquera qu'aux personnes interdites de stade».

(pp/L'essentiel)

Ton opinion