France – La réforme des retraites adoptée par le Parlement

Publié

FranceLa réforme des retraites adoptée par le Parlement

Le Parlement français a définitivement adopté mercredi la réforme des retraites, après des semaines d'une crise sociale majeure, permettant au président Nicolas Sarkozy d'espérer tourner une page délicate de son mandat.

Cette réforme a suscité la colère de la population. (AP)

Cette réforme a suscité la colère de la population. (AP)

Ce vote est intervenu à la veille d'une nouvelle journée de grèves et de manifestations qui, dans ces conditions, prend des allures de baroud d'honneur pour les syndicats. Après son adoption par le Sénat mardi, la loi, l'une des plus contestées en France ces quinze dernières années, a été votée par 336 voix contre 233 à l'Assemblée nationale.

Dans le même temps, la majorité de droite entrevoyait une sortie du conflit social. «Il y a un temps syndical et un temps parlementaire. Dans les démocraties modernes, il y a un principe : le Parlement vote la loi et quand la loi est votée, on l'applique», a déclaré le président du groupe majoritaire UMP (droite) à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé.

Changement de Premier ministre

Tout en se gardant de crier victoire, le gouvernement notait que les grèves très dures dans les transports, les raffineries ou le ramassage des ordures, qui ont failli paralyser la France la semaine dernière, étaient mercredi en net reflux. Deux nouvelles raffineries ont voté mercredi la reprise du travail, si bien que la moitié des douze sites que compte le pays n'était plus en grève. Pendant des jours elles le sont restées, ce qui s'est traduit par de graves pénuries d'essence. La distribution de carburants restait cependant perturbée dans 20% des stations-service.

Les derniers épisodes de ce feuilleton social devraient coïncider avec le remaniement ministériel prévu pour après la réforme des retraites par Nicolas Sarkozy et qui pourrait se traduire par un changement de Premier ministre. François Fillon pourrait céder sa place et, selon les pronostics, l'actuel ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, un centriste, est le mieux placé pour le remplacer.

Nouvelle journée test pour les syndicats

Impopulaire, malmené dans les sondages, le président français cherchera aussi à se relancer sur la scène internationale, en prenant la présidence du G20 à la mi-novembre et celle du G8, en janvier. Pour les syndicats, la journée de jeudi aura tout de même valeur de test. Ils ont appelé à la septième journée d'action nationale depuis septembre, avec des grèves et des manifestations.

Les autres journées de ce genre avaient été des succès. À la mi-octobre, entre 1,2 et 3,5 millions de personnes, selon les sources, étaient descendues dans la rue contre le projet emblématique de la fin de mandat de Nicolas Sarkozy, dont la principale mesure est le recul de 60 à 62 ans de l'âge minimal de départ en retraite.

Ton opinion