Fiscalité au Luxembourg – La réforme fiscale crée encore des remous

Publié

Fiscalité au LuxembourgLa réforme fiscale crée encore des remous

LUXEMBOURG – Le gouvernement estime que sa réforme permettra une égalité de traitement entre résidents et frontaliers. L’OGBL réclame des explications.

Xavier Bettel a naturellement défendu la réforme de son gouvernement.

Xavier Bettel a naturellement défendu la réforme de son gouvernement.

Editpress/Alain Rischard

L’article publié jeudi dans L’essentiel sur la réforme fiscale suscite un débat. Les conséquences de la mesure, qui entrera en vigueur début 2018, ne sont pas évaluées par tous de la même façon. Le syndicat chrétien conservateur LCGB estime que les travailleurs frontaliers mariés seront lésés.

Mercredi après-midi, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a défendu la réforme du gouvernement, estimant qu’elle réparait une injustice. «Nous avons aujourd’hui un système, où l’État ne sait pas si ceux qui habitent de l’autre côté de la frontière sont mariés ou non, et combien gagne leur conjoint», explique le chef du gouvernement. «Ce serait juste si le résident et le frontalier étaient taxés de la même façon», poursuit celui qui veut une «égalité de traitement».

De son côté, l’OGBL «a sollicité une entrevue urgente auprès du ministre des Finances» pour réclamer des explications. Le syndicat classé à gauche estime qu’à l’heure actuelle, «un certain flou règne quant à la future répartition des non-résidents dans les différentes classes d’impôts» et que «certains passages prêtent pour le moins à confusion». Il se prononcera après analyse du texte et après avoir obtenu des réponses.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion