Selon sa «restauratrice» – «La restauration du Christ de Borja n'était pas finie»
Publié

Selon sa «restauratrice»«La restauration du Christ de Borja n'était pas finie»

Devenue la risée du Net depuis la publication des images de son travail sur un portrait du Christ datant du début du XXe siècle, Cecilia Gimenez assure que son travail n'est pas encore achevé…

«J'avais commencé à refaire la tête. Et puis, des gens ont pris une photo qui s'est ensuite retrouvée dans la presse. Mais la restauration n'était pas finie. Je n'ai pas pu achever le travail, j'aimerais pouvoir le faire car ce n'est pas une œuvre aboutie.» Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, Cecilia Gimenez, peintre amatrice de 81 ans et responsable de la restauration du Christ de Borja, assure vouloir réparer les outrages réalisés sur la peinture.

Un revirement de situation non sans lien avec les multiples railleries dont elle fait l'objet depuis la publication sur la Toile des images de son «œuvre». Un résultat qui a fait hurler de rire des millions d'internautes à travers le monde et dont la vieille dame, dépassée par l'ampleur des réactions, aimerait modifier. «Je souhaite retrouver la paix, que tout ça se termine vite. Avec ma famille, on vient de passer de très mauvais moments. Non, je ne veux pas être célèbre! Je reçois plein de cartes du monde entier qui me félicitent, ça fait de la pub pour la ville. Mais moi, cela me coûte toujours et ça restera en moi.»

Pour mettre cette mésaventure de côté, Cecilia Gimenez assure qu'«il faut aller jusqu’au bout de la restauration, que ce soit moi ou quelqu’un d’autre qui s’en charge». La plus célèbre des restauratrices se dit donc prête à laisser ses pinceaux de côté, même si elle croit toujours en sa technique picturale. «Ce sont les soeurs qui, au collège, m’ont appris à dessiner. Je suis heureuse quand je peins, ça permet de m’évader.»

(L'essentiel Online)

Ton opinion