Pensions – La retraite conditionnée à un système plus efficace

Publié

PensionsLa retraite conditionnée à un système plus efficace

LUXEMBOURG - À
l'automne, Mars Di
Bartolomeo présentera son projet de réforme
du système de pensions.

Si rien n'est fait d'ici 2038, les réserves des caisses de pensions (environ 10 milliards d'euros aujourd'hui) seront épuisées et le système de financement solidaire des retraites aura atteint ses limites.

C'est en substance le message délivré par le ministre de la Sécurité sociale ces dernières semaines et qui a conduit, hier, les députés à débattre du système actuel. Dans l'absolu, tous les partis sont disposés à débattre de façon constructive de la réforme, car il «s'agit d'une question cruciale pour l'avenir du pays», comme l'a souligné l'ancien ministre libéral de la Santé, Carlo Wagner.

Même son de cloche pour les Verts, qui se positionnent pour un débat ouvert.
Les libéraux ont toutefois regretté que le ministre de la Sécurité sociale n'ait aucune proposition concrète à mettre sur la table. De leur côté, les Verts ont estimé que la manne financière des réserves n'avait pas pour vocation de rester indéfiniment sur un compte en banque. «Elles peuvent très bien servir à financer les réformes du système de pensions», a expliqué Félix Braz.

Parlant au nom de sa fraction, le député pense qu'il faudrait à terme revoir le coût des cotisations à la hausse et qu'il faudrait travailler plus. Même si l'âge légal restera fixé à 65ans, il faudra quand même cotiser quarante ans.

Patrick Théry

Ton opinion