La route s'arrête là pour le fils de Max Mosley

Publié

La route s'arrête là pour le fils de Max Mosley

Le fils du président de la Fédération Internationale de l'Automobile Max Mosley, décédé le 5 mai dernier, est mort des suites d'une overdose de cocaïne.

Alexander Mosley, un économiste de 39 ans, a été retrouvé effondré sur son bureau dans sa maison de Notting Hill dans l'ouest de Londres. Le fils du président de la FIA, qui souffrait de dépression, prenait régulièrement des stupéfiants tels que la cocaïne de l'héroïne ou encore de la morphine. De nombreuses résidus de ces substances ont été trouvés dans ses urines.

Il avait tenté plusieurs fois de s'en sortir, mais avait toujours rechuté. "C'est une tragédie pour un homme versé dans de nombreux domaines. Malheureusement sa propension à replonger dans la drogue a provoqué sa mort à l'âge seulement de 39 ans", a déclaré le le coroner britannique, le Dr. Paul Knapman.

ébats sado-maso

En juillet dernier, Max Mosley, fils de l'ancien dirigeant fasciste britannique Oswald Mosley, avait obtenu plus de 76 000 euros de dommages et intérêts de l'hebdomadaire dominical News of the World, qui l'avait accusé d'avoir participé à une "orgie nazie".

La justice britannique avait estimé que la scène d'ébats sado-masochistes, dont le journal avait diffusé des photos et une video sur son site, ne présentait pas de caractère "nazi".

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion