Etats-Unis: La sécheresse révèle des traces de dinosaure dans le lit d’une rivière

Publié

États-UnisLa sécheresse révèle des traces de dinosaure dans le lit d’une rivière

Un cours d’eau à sec a offert un trésor aux paléontologues du Dinosaur Valley State Park, près de Dallas: une suite de traces de pas d’un «Acrocanthosaurus», datant de 113 millions d’années.

«À cause de conditions de sécheresse extrêmes cet été, la rivière s’est complètement asséchée dans la plupart des endroits, ce qui a révélé de nouvelles traces dans le parc», a déclaré Stephanie Salinas Garcia, du Département responsable des parcs et de la faune du Texas.

«À cause de conditions de sécheresse extrêmes cet été, la rivière s’est complètement asséchée dans la plupart des endroits, ce qui a révélé de nouvelles traces dans le parc», a déclaré Stephanie Salinas Garcia, du Département responsable des parcs et de la faune du Texas.

AFP

À cause du manque d’eau, des traces de pas de dinosaure, probablement vieilles d’environ 113 millions d’années, sont apparues au grand jour dans le lit d’une rivière asséchée, a rapporté, mardi, une responsable d’un parc du Texas, aux États-Unis.

Ces profondes traces étaient préalablement enfouies, remplies de sédiments et recouvertes d’eau, ce qui a aidé à leur conservation. «À cause de conditions de sécheresse extrêmes cet été, la rivière s’est complètement asséchée dans la plupart des endroits, ce qui a révélé de nouvelles traces dans le parc», a déclaré Stephanie Salinas Garcia, du Département chargé des parcs et de la faune du Texas.

Leur découverte a ravi les employés de ce parc, situé près de la ville de Dallas et nommé Dinosaur Valley State Park, en raison de la présence de nombreuses traces de dinosaures dans son enceinte. Il pourrait s’agir d’une des plus longues suites de traces de pas de dinosaure au monde, selon la légende de ces impressionnantes images publiées par le parc sur les réseaux sociaux. On y voit des bénévoles aider à les nettoyer, afin de mieux les distinguer.

Cinq mètres, sept tonnes

«La plupart des traces qui ont récemment été découvertes dans le parc, à différents endroits de la rivière, ont été laissées par un Acrocanthosaurus», a précisé Stephanie Salinas Garcia. Adulte, ce théropode pouvait mesurer 5 mètres et peser 7 tonnes. Le sauroposéidon est l’autre espèce de dinosaure ayant laissé des traces dans le parc et pouvait, avec son long cou, mesurer jusqu’à 18 mètres de haut et peser 44 tonnes une fois adulte.

Le parc a ouvert en 1972, afin de protéger ces traces anciennes, selon son site. Mais les curieux ne pourront pas admirer ces nouveaux pas préhistoriques longtemps, car ils seront bientôt de nouveau recouverts d’eau, avec l’arrivée de la pluie.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire