La secte se lance dans la mode infantile

Publié

La secte se lance dans la mode infantile

Robes austères, chemises modestes, salopettes amples: les femmes d'une secte polygame du Texas ont lancé une ligne de vêtements faits main sur Internet... et cela fonctionne.

Après été sous les feux de la rampe médiatique pour des soupsons d'abus sexuels sur enfants, une secte polygame texane a su tirer profit de son exposition pour proposer ses produits sur leur site Internet. (afp)

Après été sous les feux de la rampe médiatique pour des soupsons d'abus sexuels sur enfants, une secte polygame texane a su tirer profit de son exposition pour proposer ses produits sur leur site Internet. (afp)

Ces vêtements en coton, confectionnés de longue date par les femmes de cette secte dissidente mormone pour leur propre usage, ont d'abord été produits à plus grande échelle à la demande des autorités du Texas pour habiller les enfants retirés du ranch, et placés dans des structures d'accueil.

Les membres de l'Église Fondamentaliste des Saints des Derniers Jours (FLDS) étaient soupçonnés d'abus sexuels sur mineurs. Les services sociaux avaient tenté de les faire changer d'habits. Mais ni eux ni leurs mères ne voulaient en entendre parler. La cour suprême du Texas a estimé fin mai que le retrait des enfants était infondé.

Ligne de vêtements destinée aux enfants et aux adolescents

Mais les mères ont pris goût à la couture "de masse" puis à Internet.
Les costumes de ces femmes, interviewées à la télévision américaine au printemps, vêtues de robes longues ternes au col montant, réminiscence des pionnières du 19e siècle, avaient déjà suscité l'engouement de certaines Américaines.

Encouragées par des demandes extérieures, elles ont alors lancé le site fldsdress.com qui propose des vêtements "qui rejoignent le goût de la FLDS pour la modestie et la netteté" et sont "faits dans la joie et avec soin".

La ligne est d'abord destinée aux enfants, du bébé à l'adolescent, du sous-vêtement fait main à la dite "robe de princesse" boutonnée de bas en haut avec manches longues et ourlet à la cheville... Les adultes attirés par cette mode peu glamour peuvent aussi passer commande. Les femmes de la secte envisagent de mettre bientôt en ligne chansons et recettes.

Jmh/lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion