La spirale de la violence continue au Proche-Orient
Publié

La spirale de la violence continue au Proche-Orient

Dix roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza, sans doute en représailles aux attaques de l’armée israélienne qui ont tué cinq Palestiniens.

Dix roquettes ont été tirées jeudi matin à partir de la bande de Gaza et cinq se sont abattues en territoire israélien, faisant un blessé léger, a indiqué une porte-parole militaire à Tel-Aviv. «Nous avons constaté dix départs de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, et cinq de ces engins se sont abattus dans le sud d'Israël», a affirmé une porte-parole.

«Un vigile a été légèrement blessé par des éclats lorsqu'une roquette est tombée à proximité du collège Sapir» près de la ville de Sdérot, a-t-elle précisé.

La veille, un Israélien avait été tué et un autre blessé par une roquette palestinienne tombée presqu'au même endroit. Il s'agissait de la quatorzième personne tuée par des roquettes palestiniennes dans le sud d'Israël en sept ans, et de la première depuis la violente prise de pouvoir par le Hamas à Gaza en juin.

Un enfant palestinien est décédé à l'hôpital

Dans le même temps, cinq Palestiniens ont été tués dans des attaques de l'armée israélienne contre la ville de Gaza, a-t-on appris de sources hospitalières. Loay Kouneita, membre des Brigades des martyrs d'Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du Hamas, a été tué lors d'un raid contre le quartier de Choujaiya, dans la ville de Gaza, qui a aussi fait deux blessés.

Auparavant, deux membres des Comités de la résistance populaire, Mohammed Al-Amriti et Mohammed Al-Simri, ont été tués dans le même secteur lors d'un autre raid de l'aviation israélienne.

En fin de matinée, deux autres activistes, dont les identités n'étaient pas connues dans l'immédiat, ont été tués dans une attaque qui a visé une position du Hamas dans le quartier Zeitoun à Gaza, selon des sources médicales et des témoins.

Trois autres Palestiniens ont été blessés. En outre, un enfant palestinien de douze ans, Mohammad Hamadeh, blessé mercredi à Gaza dans un raid aérien qui a côuté la vie à deux civils, est décédé jeudi, selon des sources médicales.

Deux activistes armés palestiniens ont de leur côté été tués jeudi matin lors d'une incursion de l'armée israélienne dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Ces décès portent à 6 180 le nombre de personnes tuées dans les violences israélo-palestiniennes depuis 2000, pour la plupart des Palestiniens.

MC avec AFP

Ton opinion