Reconversion difficile: La start-up d’Usain Bolt disparaît de la circulation

Publié

Reconversion difficileLa start-up d’Usain Bolt disparaît de la circulation

Une société cofondée par le recordman du 100 mètres a laissé à l’abandon ses vélos électriques en libre-service dans plusieurs villes américaines.

La firme Bolt Mobility a disparu, laissant derrière elle des vélos électriques à l’état d’abandon.

La firme Bolt Mobility a disparu, laissant derrière elle des vélos électriques à l’état d’abandon.

Bolt Mobility/AFP/photomontage

La start-up américaine Bolt Mobility a cessé ses activités dans au moins six villes américaines, sans crier gare. Elle répond aux abonnés absents alors que les autorités locales s’étonnent de retrouver ses vélos électriques à l’abandon dans la rue. «Ils ont disparu, laissant derrière eux du matériel, des courriels et des appels sans réponse. Nous ne pouvons joindre personne», a commenté sur le site TechCrunch un responsable de planification urbaine dans l’État du Vermont. Dans la ville de Chittenden, une centaine de vélos ont été laissés au sol complètement inutilisables avec des batteries déchargées. «Aucun de nos contacts chez Bolt Mobility, y compris leur PDG, n’a répondu, pas même à nos e-mails», a confirmé le département des travaux publics de la ville de Burlington.

Bolt Mobility a également interrompu son service à Portland, dans l’État de l’Oregon, le 1er juillet dernier. En raison de l’incapacité de la société à fournir à la ville une assurance mise à jour et à s'acquitter de certains frais impayés, la ville lui avait suspendu la licence d’exploitation.

Start-up ambitieuse

Basée à Miami, en Floride, la start-up de micromobilité Bolt Mobility a été cofondée par le recordman du 100 mètres, le Jamaïquain Usain Bolt. La société a acquis en janvier 2021 les actifs de Last Mile Holdings, qui détenait les sociétés de micromobilité Gotcha et OjO Electric, et avait repris leur activité de vendeur de vélos en libre-service. La start-up avait promis que sa prochaine génération de scooters comprendrait un support pour smartphone qui servirait également de chargeur de téléphone.

Bolt Mobility a levé quelque 40 millions de dollars, un montant qui n’inclut pas un investissement non divulgué de la société indienne Ram Charan en mai, rappelle le site TechCrunch. Quant à l’ex-sprinter, il avait pris l’habitude de diversifier ses activités depuis la fin de sa carrière. Il avait brièvement eu des ambitions de devenir footballeur professionnel. Au début de l’année, on avait notamment retrouvé le papa de jumeaux dans la musique avec un album de reggae.

(lja)

Ton opinion

1 commentaire