Cantines au Luxembourg: La transformation de Restopolis sur la bonne voie

Publié

Cantines au Luxembourg La transformation de Restopolis sur la bonne voie

LUXEMBOURG – La restauration scolaire luxembourgeoise a dépassé ses objectifs pour 2022, en termes de produits issus de l'agriculture luxembourgeoise.

Les établissements de restauration collective subventionnés par l'État doivent proposer d'ici 2025 50% de produits issus de l'agriculture luxembourgeoise.

Les établissements de restauration collective subventionnés par l'État doivent proposer d'ici 2025 50% de produits issus de l'agriculture luxembourgeoise.

«Objectifs non seulement atteints et même dépassés». La restauration scolaire luxembourgeoise continue sa transformation pour aller vers plus de durabilité. Restopolis proposait au 31 mai dernier désormais 12,38% de produits bios issus de l'agriculture luxembourgeoise, alors que l'objectif pour 2022 avait été fixé à 11%. En outre, les cantines proposent désormais 51,41% de produits locaux, alors que l'objectif pour 2022 avait été fixé à 38%. C'est ce qu'indique Claude Meisch, le ministre de l'Éducation nationale, dans une réponse parlementaire.

Pour rappel, les établissements de restauration collective subventionnés par l'État doivent proposer d'ici 2025 50% de produits issus de l'agriculture luxembourgeoise, dont 2/5e bios et 3/5e de l'agriculture locale, avec une priorité accordée aux producteurs en conversion vers le bio. Cela s'inscrit dans PAN Bio, le plan national d'action pour la promotion de l'agriculture biologique.

De plus, Restopolis a défini cinq autres objectifs dans le cadre de sa stratégie «Foodforfuture»: nouvelle offre de repas, achats en circuits courts, prévention des déchets, lutte contre le gaspillage et sensibilisation à une alimentation durable.

(ol)

Ton opinion

0 commentaires