Luxembourg – La traque des déchets hors la loi s'organise aux frontières

Publié

LuxembourgLa traque des déchets hors la loi s'organise aux frontières

LUXEMBOURG - Des contrôles inopinés de transports de déchets transfrontaliers sont menés. Les derniers ont abouti à 28 sanctions.

par
Séverine Goffin
Un contrôle de transports de déchets transfrontaliers.

Un contrôle de transports de déchets transfrontaliers.

«Imaginons, un chef de chantier d’une entreprise luxembourgeoise donne ses déchets inertes à un ami en France pour qu’il les dépose dans une décharge pour particuliers. Ce n’est absolument pas autorisé, car ce n’est pas au contribuable français, mais bien au patron en question, d’assumer les coûts d’élimination de ces déchets», illustre Sophie Thinnes, de l’Administration de l’environnement.

C’est pour s’assurer que les transferts de déchets vers l’étranger se font dans le respect des règles que l’administration effectue des contrôles dans le cadre de l’action territoires propres. Les derniers en date ont été réalisés la semaine dernière à la frontière française, avec les douanes luxembourgeoises. En trois jours, «83 camions et camionnettes ont été contrôlés sur l’A3, près de Dudelange et Zoufftgen, et 28 infractions ont été constatées et sanctionnées (documents manquants, absence d’autorisations…)», a indiqué l’administration hier.

Les infractions ne sont pas toujours intentionnelles. «Il se peut qu’un transporteur ait oublié un document ou ne soit pas au courant d’une règle». Les contrôles sont menés de manière aléatoire, parfois en collaboration avec les autorités des autres pays et concernent des déchets de tous types. L’an dernier, «neuf» contrôles ont été réalisés. La crainte de l’administration, ce sont également les décharges sauvages, «où des déchets sont jetés dans la nature. Cela peut concerner de gros chargements, parfois même un convoi».

Ton opinion

19 commentaires