La Turquie en colère a enterré ses martyrs
Publié

La Turquie en colère a enterré ses martyrs

Des dizaines de milliers de Turcs en colère ont assisté aux obsèques des soldats tués dimanche par des rebelles kurdes.

À Keskin, petite ville située à une centaine de kilomètres d’Ankara, ils étaient environ 7 000 à conspuer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), après une prière pour le défunt, Vedat Kutluca (21 ans).

Brandissant des drapeaux turcs, la foule a crié: «À bas le PKK» ou les «martyrs ne meurent pas, le pays ne se divise pas». Outre les douze soldats tués, 16 ont été blessés et huit autres capturés par le PKK ce qui a fait augmenter la crainte d’une riposte militaire turque contre les bases arrière de la guérilla séparatiste dans le Kurdistan irakien. L’armée a abattu 34 rebelles dans les accrochages qui ont suivi l’embuscade dans une zone très escarpée.

L’escalade de la tension à la frontière turco-irakienne a provoqué l’émoi populaire, avec de nombreuses manifestations patriotiques spontanées depuis dimanche et un foisonnement dans les rues et sur les balcons de l’emblème national, dont les Turcs sont très fiers. Le gouvernement du Premier ministre Erdogan souhaite pour l'instant régler le problème kurde par la diplomatie.

Ton opinion