Basketball – La veuve de Kobe Bryant vit dans la peur

Publié

BasketballLa veuve de Kobe Bryant vit dans la peur

Vanessa Bryant dit qu’elle peine à trouver le sommeil depuis qu’elle sait que des photos de son mari prises sur le lieu de sa mort peuvent ressurgir à tout moment sur les réseaux.

 Vanessa Bryant lors de la célébration en mémoire de Kobe et de Gianna Bryant, le 26 janvier 2020.

Vanessa Bryant lors de la célébration en mémoire de Kobe et de Gianna Bryant, le 26 janvier 2020.

imago images/UPI Photo

Le 26 janvier 2020, l’hélicoptère qui transportait Kobe Bryant et sa fille Gianna, ainsi que sept autres personnes, s’écrasait sur une colline à proximité de Los Angeles. Deux ans après le décès de son mari et de l’une de ses filles, Vanessa tente toujours de faire le deuil et de se reconstruire.

La veuve peine à tourner la page et à fermer le livre, elle se dit perturbée par l’existence de certains clichés. Elle a découvert que des adjoints du shérif et des pompiers se sont envoyé des photos des corps de ses êtres chers, comme elle l’a confié à TMZ.

En janvier 2020, peu après le crash de l’hélicoptère, elle avait pourtant bien demandé une chose à la police: «Si vous ne pouvez pas ramener mon mari et mon bébé, s’il vous plaît, assurez-vous que personne ne prenne de photos d’eux».

Une douzaine de pompiers dans le coup

Les autorités de Los Angeles ont reconnu que des échanges de photos avaient bien eu lieu. Elles ont tenté de mettre fin à ce scandale et assurent qu’elles ont toutes été supprimées. Vanessa Bryant n’y croit pas, car elle a eu elle-même accès à l’une de ces images. Une vision difficilement soutenable. «Depuis que j’ai vu cette photo, je suis tourmentée par des pensées. Je me demande qui l’a prise et si c’est bien mon mari», a-t-elle ajouté à TMZ.

Elle a donc décidé de poursuivre le comté de Los Angeles en justice. Son avocat Luis Li vient de déposer un nouveau dossier de déclarations de six pages dans lequel on peut lire: «Des photos en gros plan des restes de Gianna et Kobe ont été transmises à au moins 28 appareils et par au moins une douzaine de pompiers».

Le Washington Post précise également que: «Le partage s’est poursuivi dans les semaines suivantes. Les photos ont également été exhibées dans un bar. (…) Un adjoint au shérif a éclaté de rire en partageant les photos. Un autre a décrit les restes des victimes de l’accident comme des hamburgers et des tas de viande».

La crainte que ces photos deviennent virales

Vanessa Bryant a également déclaré: «Je ne pourrai jamais me débarrasser de l’angoisse de savoir que les fonctionnaires qui sont censés assurer notre sécurité ont traité Kobe et Gianna avec un tel manque de respect».

Pour le restant de ses jours elle va continuer à craindre que ces photos en gros plan des corps de son mari et de sa fille deviennent virales «Et si tel n’est pas le cas dans l’immédiat, je continuerai à vivre dans la peur que cela se produise un jour», a-t-elle conclu.

(L'essentiel/Claude-Alain Zufferey)

Ton opinion