Affaire Polanski – La victime de Polanski demande l'arrêt des poursuites

Publié

Affaire PolanskiLa victime de Polanski demande l'arrêt des poursuites

Samantha Geimer, avec laquelle le réalisateur a eu des "relations sexuelles illégales" en 1977, a réclamé une nouvelle fois l'abandon définitif des poursuites.

Samantha Geimer demande depuis plusieurs années l'arrêt des poursuites contre le cinéaste et dit ne pas comprendre l'acharnement de la justice californienne.

Samantha Geimer demande depuis plusieurs années l'arrêt des poursuites contre le cinéaste et dit ne pas comprendre l'acharnement de la justice californienne.

dr

"Ca suffit. Cette histoire aurait dû être réglée il y a 33 ans", a-t-elle déclaré, au lendemain du refus de la Suisse d'extrader aux États-Unis le cinéaste franco-polonais, désormais libre de ses mouvements.

La victime du cinéaste, qui demande inlassablement, depuis des années, l'abandon des poursuites à l'encontre de Polanski jusque devant les tribunaux, assure ne pas comprendre pourquoi la justice californienne continue à s'acharner dans cette affaire.

Toujours sur la liste rouge d'Interpol

À ceux qui estiment que le réalisateur oscarisé du "Pianiste" présente toujours une menace pour la société, elle répond: "À 76 ans? Je ne pense pas". Samantha Geimer a toujours déclaré vouloir tourner la page une fois pour toutes, ne supportant pas d'être harcelée par la presse chaque fois que "l'affaire Polanski" connaît un nouveau rebondissement. Elle avait d'ailleurs quitté Los Angeles pour Hawaï dans les années 80, pour fuir une célébrité acquise malgré elle.

Libre après le refus de la Suisse de l'extrader, Roman Polanski reste néanmoins l'objet d'une "notice rouge" sur les personnes recherchées, délivrée par Interpol à la demande des autorités américaines. Et les autorités américaines, "déçues" de la décision suisse, ont affirmé qu'elles continueraient à chercher "justice".

lessentiel.lu avec AFP

Depuis sa remise en liberté, le cinéaste s'est réfugié dans un lieu inconnu et a affirmé par la voix de son avocat qu'il ne ferait aucune déclaration publique.

Ton opinion