Vote à la Chambre – La voie est libre pour le tramway de la capitale

Publié

Vote à la ChambreLa voie est libre pour le tramway de la capitale

LUXEMBOURG – Les députés ont voté la loi qui permet la construction d’une ligne à Luxembourg entre la Gare et la Foire internationale au Kirchberg, afin de relier à terme le Findel à la Cloche d’or.

Il revenait, en tant que rapportrice, à Josée Lorsché (déi gréng) de présenter à la Chambre le projet de loi pour la construction du tramway.

Il revenait, en tant que rapportrice, à Josée Lorsché (déi gréng) de présenter à la Chambre le projet de loi pour la construction du tramway.

Photo: DR

La Chambre a voté, avec 56 voix pour et 3 contre (pour une abstention), la loi pour la réalisation d’une ligne de tramway à Luxembourg-Ville. Un projet au coût total estimé à 345 millions d'euros, porté aux deux tiers par l’État, et à un tiers par la capitale. Le premier tronçon entre Luxexpo et Pont Rouge sera ouvert en 2017, avant la mise en service de l’ensemble de la ligne entre le Findel et Cloche d’or en 2020/21, sachant que les tronçons «Gare-Cloche d’or» et «Luxexpo-Findel» nécessiteront de nouveaux projets de loi qui seront déposés en 2015, année qui marquera également le début des travaux.

Le débat qui a opposé les forces politiques à la Chambre en amont du vote de la loi pour la construction du tramway a été intense. L’opposition s’est lancée dans un dernier baroud d’honneur, soulignant ce qu'elle convenait d’appeler les incohérences d’un projet qui «apportent plus de problèmes qu’il ne propose de solutions». Pour Claude Wiseler (CSV) ancien ministre des Transports, la ligne entre la Gare et le Kirchberg coupera la ville en deux sans être en mesure de résorber le trafic autoroutier qui vient saturer la capitale.

«Sans chantier, pas de changement»

De son côté, Roger Negri (LSAP) a voulu se montrer conscient des soucis des riverains, et particulièrement des commerçants face aux travaux prévus. «Mais sans chantier, pas de changement», a-t-il dit. «Nous sommes au point mort» a pour sa part martelé Viviane Loschetter (Déi Gréng) rappelant que chaque jour un automobiliste passe plus de trente minutes dans les bouchons à Luxembourg-Ville. Un état des faits qui freine le développement économique de la capitale mais aussi celui du pays.

Au centre des débats également: la qualité de vie des habitants de la capitale. «En 1992 nous recensions 290 000 véhicules immatriculés au Luxembourg, aujourd’hui ce chiffre atteint les 377 000» a ainsi rappelé Lydie Polfer (DP), bourgmestre de Luxembourg-Ville, arguant qu’il était urgent de proposer des alternatives pour freiner l’afflux de voitures au sein de sa ville. En amont du débat, l’ADR avait déposé par la voix de Fernand Kartheiser un recours pour annuler le vote sur le projet de loi en revendiquant la nécessité d’un référendum, proposition rejetée par un vote à main levée de la grande majorité des députés présents. Vingt ans après les premières esquisses du projet, la voie était libre.

(cm / L'essentiel)

«Pont Rouge»

Le vote valide également la nouvelle gare ferroviaire «Pont Rouge», prévue sur la ligne Nord, sous le pont Grande-Duchesse Charlotte.

Ton opinion