La voiture à hydrogène de BMW entre en production

Publié

AutomobileLa voiture à hydrogène de BMW entre en production

Avec l’iX5 Hydrogen, le constructeur tente le 100 % électrique avec pile à combustible.

par
Dave Schneider
La pile à combustible de l’iX5, produite en petite série, est le fruit d’une coopération avec Toyota.

La pile à combustible de l’iX5, produite en petite série, est le fruit d’une coopération avec Toyota.

L’hydrogène est un sujet qui divise les spécialistes. Considérés comme le messie par les uns, d’autres ne voient tout au plus dans les véhicules à pile à combustible qu’un type de propulsion pour poids lourds.

D’autres encore renvoient obstinément au rendement énergétique et insistent par conséquent sur la propulsion 100 % électrique par batterie.

Plusieurs grands constructeurs automobiles travaillent sur ce sujet. Alors que Toyota et Hyundai ont, depuis des années, dans leur gamme des modèles à hydrogène, d’autres, comme BMW, font des recherches sur cette technologie. Le constructeur bavarois vient de lancer la production d’une petite série de moins de cent véhicules qui seront utilisés à des fins de démonstration et d’essai pour différents groupes cibles. Ces groupes d’essai doivent se faire une idée des caractéristiques de la BMW iX5 Hydrogen en la conduisant.

Une autonomie de 504 kilomètres

La pile à combustible de l’iX5 est le fruit d’une coopération avec Toyota. Une batterie au lithium-ion d’une capacité de moins de 10 kWh, spécialement conçue pour ce véhicule, stocke l’électricité produite par la pile à combustible ainsi que l’énergie récupérée lors d’une opération de poussée et au freinage, fournissant ainsi suffisamment de courant pour accélérer.

Le moteur électrique, la transmission et l’électronique de puissance sont réunis dans un boîtier compact situé sur l’essieu arrière et génèrent une puissance maximale de 295 kW/401 ch. L’iX5 Hydrogen passe ainsi de 0 à 100 km/h en six secondes et peut atteindre une vitesse de 185 km/h en continu, voire 205 km/h pendant de courtes périodes.

Avec un réservoir plein de 6 kg d’hydrogène comprimé, le grand SUV devrait atteindre une autonomie WLTP de 504 kilomètres, ce qui correspond à une consommation de 1,19 kilogramme aux 100 kilomètres. Aucun CO₂ n’est émis - à condition que l’hydrogène soit produit avec de l’énergie «verte».

La durabilité en vue

BMW considère la pile à combustible comme l’un des éléments permettant d’atteindre les objectifs de durabilité qu’il s’est fixés. D’ici 2030, le constructeur prévoit de réduire les émissions de CO₂ sur l’ensemble du cycle de vie de ses véhicules, c’est-à-dire la chaîne d’approvisionnement, la production et la phase d’utilisation, d’au moins 40 % par véhicule par rapport à 2019.

Ton opinion

7 commentaires