Concert au Luxembourg – La voix d’Anastacia a conclu la fête au Knuedler

Publié

Concert au LuxembourgLa voix d’Anastacia a conclu la fête au Knuedler

LUXEMBOURG - La 25e édition du Rock um Knuedler a mis à l’honneur Anastacia, ainsi qu’une vingtaine de groupes luxembourgeois.

20150712. FESTIVAL ROCK UM KNUEDLER ICI LE GROUPE LUXEMBOURGEOIS  IRINA  ET SON PUBLIC.
PHOTO: Herve Montaigu.

20150712. FESTIVAL ROCK UM KNUEDLER ICI LE GROUPE LUXEMBOURGEOIS IRINA ET SON PUBLIC.
PHOTO: Herve Montaigu.

Editpress/Herve Montaigu

«En réalité, c’est moi qui ai fait arrêter la pluie. J’ai appelé, et j’ai dit que j’avais un concert et que j’étais une diva», avouait Anastacia, non sans une bonne dose d’humour. Après une intro très rock, l’Américaine, qui avait rempli le Knuedler à la tombée de la nuit, entamait son show avec l’énergique «Left Outside Alone».

Et d’énergie, la chanteuse, très à l’aise avec son public, n’en manquait pas. Sur le récent «Staring at the Sun», un morceau extrait de son dernier album «Resurrection», on sentait toute la rage et la vie à travers la voix de celle qui a vaincu la maladie. Entre ballades énergiques, titres rock et groovy, Anastacia livrait un set généreux.

La musique a triomphé sur la pluie

Plus tôt, sur la scène principale, le groupe luxembourgeois Irina avait envoûté la place, tandis que Seed To Tree a offert une éclaircie avec son folk enjoué autant que mélancolique. Les Surf Cowboys, eux, avaient ressorti leurs tubes classic-rock aux accents eighties.

En milieu d’après-midi, c’était entre les gouttes que les groupes luxembourgeois faisaient slalomer leurs notes. Le groupe indie-pop Tuys confirmait son statut de formation à suivre. The Tame and the Wild offrait sa pop entraînante et épique, apportant un peu de soleil, tandis que Communicaution envoyait son folk acoustique écorché, et Lata Gouveia son blues-rock costaud et groovy. Finalement, la musique avait bel et bien triomphé de la pluie.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion