La vraie version des étoiles de Kimberley
Publié

La vraie version des étoiles de Kimberley

Alors que l'incroyable histoire de cette jeune Belge de 18 ans a fait le tour du monde, cette dernière s'est faite piéger en disant la vérité sur cette histoire en "off".

La peur de la réaction d'un père saoul est à l'origine de l'un des mensonges les plus médiatisé de ces dernièrs mois.

La peur de la réaction d'un père saoul est à l'origine de l'un des mensonges les plus médiatisé de ces dernièrs mois.

afp

Parole d'un tatoueur parisien, installé depuis peu à Courtrai, contre une jeune femme de 18 ans. Voici à quoi se résumait depuis près d'une semaine l'incroyable histoire de Kimberley Vlaeminck, cette Belge qui s'était fait tatouer une constellation de 56 étoiles sur le visage, "à son insu", selon ses dires.

Alors que cette dernière affirmait dans un premier temps "s'être endormie", puis "s'être évanouie", elle s'est finalement faite piégée par l'équipe de télévision néerlandaise N3. Venue l'interroger sur cette histoire hors-du-commun, l'équipe avait prétextée une panne de leur caméra pour filmer les propos de Kimberley à son insu. Et quelle ne fut pas leur surprise lorsque cette dernière leur livra une troisième et véridique version.

Kimberley était totalement consciente lors de la séance

Selon les propos enregistrés, Kimberley est allée dimanche dernier dans le salon de tatouage en compagnie de son père, de son frère, de sa sœur et d'un ami. À l'origine, la jeune femme semblait bel et bien intéressée par quelques points sur le visage. Mais une fois le modèle des étoiles dévoilé par le tatoueur, Kimberley aurait craqué pour la constellation. Tout comme son père, selon les dires de la jeune femme, qui aurait donné son accord au tatoueur, mais sans pouvoir vraiment se figurer de l'effet que cela aurait au final.

Une fois l'accord donné, ce dernier serait alors parti dans un bar de la rue, en attendant la réalisation de l'ouvrage. Une séance durant laquelle Kimberley était pleinement consciente et au cours de laquelle elle observait régulièrement le façonnage de son nouveau visage. Selon le site RTLinfo.be, plusieurs photos auraient d'ailleurs été prise lors de la réalisation de la constellation.

Version confirmée du tatoueur

Mais le hic est visiblement intervenu au moment où le père, vraisemblablement éméché par sa virée, est revenu pour observer le nouveau visage de sa fille. Selon les propos enregistrés de la jeune Belge, il était « était vraiment furieux» du résultat, même si «le résultat me plaisait».

Voyant l'état de son père, Kimberley aurait alors totalement reporter la faute sur le tatoueur. Un tatoueur qui a passé cinq heures en garde à vue et qui a toujours nié la version de la jeune femme.

Jmh/lessentiel.lu

Ton opinion