Santé au Luxembourg – L’accès au solarium va être réglementé

Publié

Santé au LuxembourgL’accès au solarium va être réglementé

LUXEMBOURG - Des pays ont interdit les bancs solaires. Au Luxembourg, on songe à en réglementer l’accès.

La Société luxembourgeoise de dermato-vénérologie est d'avis d'interdire le solarium aux mineurs.

La Société luxembourgeoise de dermato-vénérologie est d'avis d'interdire le solarium aux mineurs.

En France, certains dermatologues aimeraient que le législateur suive le Brésil et l’Australie en interdisant les bancs UV. Le Luxembourg, pour le moment, s’est borné à émettre des recommandations et à offrir des cours aux exploitants.

Malgré tout, informe le ministère de la Santé, «un avant-projet de loi est en préparation pour réglementer les conditions d’accès et d’hygiène relatives aux bancs solaires qui sont mis à disposition du public».

«Le corps a besoin d'UV»

La Société luxembourgeoise de dermato-vénérologie aimerait qu’ils soient formellement interdits aux mineurs. Et que «l’on s’assure que cette consigne soit bien respectée», souligne Xavier Miller, son président. Les UV sont dangereux. À forte dose, ils peuvent être source de cancers cutanés, dont le mélanome.

«Bien sûr, le corps a besoin d’UV. Mais une demi-heure d’exposition au soleil par jour suffit à profiter de leurs bienfaits», note Xavier Miller. «L’ensoleillement au Luxembourg est assez important pour pouvoir se passer d’un solarium. D’autant qu’à l’âge de 18 ans, la plupart des gens ont déjà atteint 50% du quota d’exposition au soleil qui leur sera nécessaire pour toute une vie», conclut le dermatologue.

(Séverine Goffin)

Ton opinion