Lydie Polfer: L’accueil des Ukrainiens «se passe bien dans la capitale»

Publié

Lydie PolferL’accueil des Ukrainiens «se passe bien dans la capitale»

LUXEMBOURG – Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg-Ville, a fait le point mercredi sur l’accueil des réfugiés ukrainiens, notamment dans les écoles.

par
Joseph Gaulier
La capitale «compte seulement douze élèves ukrainiens dans ses écoles», a annoncé la bourgmestre.

La capitale «compte seulement douze élèves ukrainiens dans ses écoles», a annoncé la bourgmestre.

Editpress

«Nous faisons tout pour accueillir au mieux les réfugiés ukrainiens qui fuient la guerre», a lancé Lydie Polfer (DP) mercredi, à l’occasion du City breakfast. La bourgmestre de la capitale estime que leur accueil «se passe bien» pour le moment, malgré l’urgence dans laquelle il a été organisé. Actuellement, «423 personnes sont dûment enregistrées comme résidents» à Luxembourg-Ville, même si dans les faits, davantage de personnes sont présentes. Au niveau national, 4 500 Ukrainiens sont arrivés depuis le début du conflit, dont 1 500 sont logés dans des structures dédiées.

La capitale «compte seulement douze élèves ukrainiens dans ses écoles», a annoncé la bourgmestre. Huit se trouvent en préscolaire, les quatre autres dans les cycles suivants. «Mais à cela s’ajoutent les enfants scolarisés dans des écoles internationales, qui ne dépendent pas de nous», a précisé Lydie Polfer. Elle a également évoqué des solutions en ligne qui seront proposées par le gouvernement ukrainien «sur le modèle de ce qui a été fait chez nous pendant le confinement».

L’arrivée des élèves ne parlant parfois aucune des langues du pays ne poserait pas de souci majeur. «Nos enseignants, qui accomplissent un travail formidable, sont habitués, note Lydie Polfer. Ils sont bien préparés pour les élèves qui ne parlent pas luxembourgeois, dans une ville où 70% de la population n’a pas la nationalité luxembourgeoise». L’édile a enfin évoqué les mesures prises pour «intégrer le mieux possible les élèves dans les structures sportives».

6 commentaires