Sortie CD – Lady Gaga souhaite rester reine de la pop

Publié

Sortie CDLady Gaga souhaite rester reine de la pop

Entre ambitions artistiques et concert dans l’espace, la star américaine sort son 3e album, «Artpop».

Victime de fuites sur Internet et déjà diffusé en streaming aux États-Unis, le disque sort cette semaine. Il marque le retour sous les projecteurs de Stefani Germanotta, après plusieurs mois d’absence forcée, après une opération à la hanche. «Pour "Artpop", de manière symbolique, je me suis mise face à une glace, j’ai enlevé mes fringues, puis le maquillage, puis les perruques, je me suis habillée d’une combinaison noire et je me suis dit: "Maintenant, tu dois pouvoir prouver que tu es brillante même sans tout ça"», a confié Lady GaGa cet automne au magazine Grazia.

Pour se démarquer, l’Américaine a également placé haut la barre de l’ambition artistique, se référant explicitement au «Pop Art» d’Andy Warhol et multipliant les collaborations prestigieuses hors du champ de la musique. La pochette d’«Artpop» est ainsi signée par un des artistes contemporains les plus côtés au monde, Jeff Koons, qui a représenté la chanteuse en Vénus boticellienne postmoderne.

Des critiques mitigées

En France, le metteur en scène américain Bob Wilson présentera au Louvre, au moment de la sortie de l’album cette semaine, une vidéo réalisée avec elle. Celui-ci sera d’ailleurs accompagné d’une application téléchargeable que la star vante comme mêlant art, musique, mode et technologies. À l’écoute, «Artpop» se situe pourtant dans la droite ligne de ses précédents albums, «The Fame» et «Born this way», sans en bousculer les frontières.

Le disque, sur lequel a notamment travaillé le jeune DJ français Madeon, mixe R'nB, techno, rock et disco, et Lady GaGa y démontre une nouvelle fois sa capacité à écrire des refrains accrocheurs. Elle y reprend ses thèmes fétiches: le désir et le sexe, les drogues, les questions d’identité et de genre, la célébrité, la mode et la créativité. Cependant, les premières critiques parues aux États-Unis et au Royaume-Uni ont été mitigées.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion