Lagerfeld invente la femme orgue pour Chanel

Publié

Lagerfeld invente la femme orgue pour Chanel

Sous la verrière du Grand Palais à Paris, où se tenait le défilé de Chanel, au deuxième jour de présentation des collections haute couture parisiennes, plusieurs centaines d’invités s’éventaient fébrilement avec leur carton d’invitation pour lutter contre la chaleur accablante.

Ils ont néanmoins applaudi les mannequins qui apparaissaient et disparaissaient entre de grands cylindres gris installés sur la scène, symboles d’un orgue géant. Des alignements de minces «tuyaux» de tissu soulignent comme des smocks la taille des robes ou structurent des manches en leur donnant un aspect rigide et du volume.

L’essentiel de la collection se décline dans des nuances de gris, de noir et de blanc. Une robe longue rose, fermée dans le dos par un long alignement de boutons et au drapé retenu par une fleur se fait d’autant plus remarquer.

Ton opinion