Projet au Luxembourg – Lallange voit enfin son supermarché approcher

Publié

Projet au LuxembourgLallange voit enfin son supermarché approcher

ESCH-SUR-ALZETTE - Avec des années de retard, le projet de réurbanisation du site «Op der Haart» avance. Une réunion publique a lieu ce mardi.

Le premier projet pour revitaliser les terrains du site «Op der Haart» date de 2007 et s’était perdu dans des procédures administratives.

Le premier projet pour revitaliser les terrains du site «Op der Haart» date de 2007 et s’était perdu dans des procédures administratives.

L'essentiel

C’est peut-être l’épilogue d’un feuilleton qui traîne depuis 2007, à Lallange. Le conseil communal d’Esch a approuvé à l’unanimité la modification du Plan d’aménagement général (PAG) du site «Op der Haart», à Lallange, où se trouvait l’ancien Hobby. Un PAG qui sera présenté lors d’une réunion publique prévue ce mardi.

«Il y aura moins de surfaces commerciales et plus de logements qu’initialement prévu», indique-t-on du côté des autorités communales eschoises. À l’origine, en 2007, un vaste centre commercial de quelque 35 000 m², comprenant des boutiques, avait été envisagé. Depuis, Cactus a indiqué, en janvier 2016, se concentrer plus sur les commerces de proximité, tout en restant présent sur le créneau des supermarchés de 3 000 à 4 000 m².

La procédure avance enfin

Outre le magasin Cactus et des logements, le terrain de quelque 40 000 m² situé entre le boulevard Grande-Duchesse Charlotte, la rue de Mondercange et la rue de Cologne ne laissera pas la nature de côté. Il est prévu d’y créer «une grande coulée verte, qui permettra aux habitants des quartiers situés de part et d’autre de traverser» la nouvelle zone d’habitation, précise-t-on à la ville d’Esch.

Les détails des projets, des budgets qui y seront consacrés et des délais pour leur réalisation ne sont pas encore connus. «On est dans la procédure», lance un porte-parole de la commune. Une procédure qui avance enfin.

La réunion publique sur le PAG se déroule ce mardi soir, à 18h, à l’hôtel de ville.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion