L’Amérique voudrait pouvoir détecter les terroristes potentiels

Publié

L’Amérique voudrait pouvoir détecter les terroristes potentiels

Ce passager aérien a-t-il l’intention de commettre un attentat dans l’immédiat ou dans le futur? Si le système informatique de détection des terroristes potentiels que les Américains préparent répond par l’affirmative, le voyageur sera soumis à un interrogatoire.

Les capteurs non intrusifs du Project Hostile Intent ou PHI, (prévision d’intentions hostiles) devraient permettre de prédire le comportement à distance en identifiant les expressions, la démarche, la pression sanguine, le pouls et le niveau de transpiration caractéristiques d’un sentiment hostile ou de la volonté de tromper.

Selon les experts, la machine capable de reconnaître les émotions humaines a peu de chance de voir le jour avant 2010. Un individu trahit ses véritables intentions par des comportements involontaires comme des expressions faciales fugaces. Depuis 2003, les États-Unis utilisent un programme qui repère les microexpressions dans la foule des aéroports. Les autorités ont arrêté ainsi des blanchisseurs d’argent et un assassin.

Les experts ignorent si on peut déterminer les intentions hostiles d’un individu plusieurs heures à l’avance, voire plusieurs mois avant le passage à l’acte. Par essence, les aéroports sont des endroits stressants et la simple détection d’un taux anormal de transpirations pourrait incriminer des innocents.

Ton opinion