Dopage - cyclisme – Lance Armstrong perd Nike et sa fondation

Publié

Dopage - cyclismeLance Armstrong perd Nike et sa fondation

Le coureur américain a démissionné de la présidence de sa fondation caritative contre le cancer, dans le même temps on apprenait que Nike avait rompu son contrat avec le coureur.

«Aujourd'hui, pour épargner à la fondation les effets négatifs liés à la controverse entourant ma carrière cycliste, je mets fin à mes fonctions de président», a indiqué le septuple vainqueur du Tour de France dans un communiqué. Le cycliste promet toutefois que sa famille et lui-même continueront «à servir la fondation et la communauté du cancer». «Nous resterons des avocats actifs auprès des survivants du cancer et des militants engagés dans la lutte contre» cette maladie, ajoute-t-il, précisant que la fondation serait désormais présidée par son actuel vice-président Jeff Garvey.

L'équipementier sportif Nike a annoncé au même moment avoir mis fin à son contrat avec le cycliste américain. «En raison de preuves apparemment rédhibitoires sur le fait qu'il s'est dopé et a trompé Nike pendant plus de dix ans, c'est avec une grande tristesse que nous avons mis fin à notre contrat avec lui», a indiqué Nike dans un communiqué laconique, précisant qu'il allait toutefois continuer à soutenir la fondation contre le cancer fondée par le cycliste. Nike «ne tolère en aucune manière l'utilisation de médicaments qui permettraient d'améliorer les performances de manière illégale», ajoute l'équipementier sportif américain.

Un rapport de l'Agence américaine antidopage (Usada) rendu public il y a une semaine a conclu à un dopage systématique de la part de Lance Armstrong et de son équipe, l'US Postal. Lancée par Armstrong pour venir en aide aux survivants du cancer, l'association caritative est devenue célèbre en 2004, avec pour marque de fabrique un bracelet jaune conçu par le cycliste en partenariat avec Nike.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion