Au Luxembourg – Le 56e Autofestival confirme un virage vers l'essence
Publié

Au LuxembourgLe 56e Autofestival confirme un virage vers l'essence

LUXEMBOURG - Les motorisations essence ont pour la première fois représenté plus de la moitié du total des immatriculations en 2019. Une tendance vérifiée à l'Autofestival.

Selon la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité, la fréquentation a été bonne.

Selon la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité, la fréquentation a été bonne.

L'Autofestival, 56e du nom, s'est achevé lundi sur un bon cru, après dix jours de portes ouvertes et de conditions avantageuses en concessions. Même si les réussites «varient» d'une marque à l'autre, «la fréquentation est au même niveau que l'an dernier, il y a eu beaucoup de visites», se félicite Philippe Mersch, président de la Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (Fedamo).

Les retours sont également positifs en termes de ventes, selon les éléments recueillis par le président, avec une tendance qui se confirme: «Les clients se tournent majoritairement vers les motorisations essence». Ces dernières avaient pour la première fois représenté plus de la moitié du total des immatriculations en 2019.

Autre mouvement bien engagé et qui se reflète dans les comportements, l'intérêt pour les véhicules électriques et hybrides. De nombreux tests en conditions réelles ont été effectués, sans pour autant aboutir à un achat. «Les conversions de ces essais en ventes sont faibles», concède Philippe Mersch, qui relève des explications: «Le choix n'est pas encore très large et les prix restent élevés. Le choix de l'électrique mérite plus de réflexion que les dix jours de l'Autofestival». Ceux qui hésitent à franchir le pas ont encore un délai, les offres améliorées perdurant jusqu'à la fin du mois.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion