Ligue des champions – Le Barça renverse l'Atletico, le Bayern assure

Publié

Ligue des championsLe Barça renverse l'Atletico, le Bayern assure

Le FC Barcelone est venu à bout de l'Atletico Madrid (2-1), tandis que Munich a vaincu le Benfica (1-0), mardi en quarts de finale aller de la Ligue des champions.

Le FC Barcelone s'est fait peur mais a fini par remporter le derby espagnol contre l'Atletico Madrid (2-1), mardi soir en quarts de finale aller de la Ligue des champions. Ce sont les visiteurs qui ont ouvert le score en première période, à la surprise générale, sur une réalisation de Fernando Torres: suite passe en profondeur de Koke, la frappe rasante d'El Niño a trompé le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen (0-1, 25e). Mais dix minutes plus tard, le buteur s'est fait expulser, donnant au match une autre physionomie.

Au retour des vestiaire, le FC Barcelone a appuyé sur l'accélérateur et a outrageusement dominé ses valeureux adversaires en infériorité numérique. Après de multiples actions sauvées de justesse, grâce à la solide défense des Colchoneros, Luis Suarez a égalisé pour Barcelone (1-1, 63e). Le but est venu d'un centre-tir puissant de Jordi Alba que l'Uruguayen, aux six mètres, n'a eu qu'à prolonger au fond (63e). Les défenseurs de l'Atletico ont eu beau se surpasser, ils n'ont rien pu faire contre les assauts catalans, et Suarez, inévitable, a fini par donner l'avantage aux siens, de la tête (2-1, 74e).

Voilà le club champion d'Europe en titre replacé sur de bons rails dans une fin de saison où il peut toujours espérer reproduire son épatant triplé Liga-Coupe-Ligue des champions de 2015. Les Barcelonais ont eu le mérite de la persévérance face au bloc "colchonero", meilleure défense de Liga, qui a longtemps été infranchissable dans une opposition de styles endiablée.

Le Bayern prend l'ascendant

De son côté, le Bayern Munich a assuré le service minimum contre le Benfica Lisbonne. Il ne fallait pas arriver en retard au match, puisque les Bavarois ont ouvert le score dès la 2e minute, par le Chilien Arturo Vidal: au terme d'un mouvement collectif, Juan Bernat centrait au point de penalty où Vidal coupait d'une tête piquée pour inscrire son premier but européen de la saison. Le Bayern Munich regrettera probablement de ne pas avoir marqué davantage. Après la frayeur du 8e de finale contre la Juventus, le Bayern n'a pu se mettre complètement à l'abri avant le match retour.

Les Munichois ont eu d'autres occasions de marquer en première période mais ils ont aussi tremblé, souvent sauvés par l'inévitable portier Manuel Neuer. Après un quart d'heure, le groupe de Guardiola a semblé lever le pied, moins précis, peut-être trop faciles, laissant les visiteurs s'organiser et venir combiner dans le camp bavarois. Benfica aurait même pu bénéficier d'un penalty. Bien sûr, les champions d'Europe 2013 n'ont pas encaissé de but, et s'ils marquent à Lisbonne, ils seront en position idéale. Mais rien n'est fait et les Bavarois attendaient bien mieux à la maison, contre un adversaire qui semblait à leur portée sur le papier.

(jg/L'essentiel avec AFP)

Ligue des champions

Quarts de finale

Mardi 5 avril

FC Barcelone (ESP) - Atletico Madrid (ESP): 2-1

Bayern Munich (GER) - Benfica Lisbonne (POR): 1-0

Mercredi 6 avril

Paris SG (FRA) - Manchester City (ENG)

Wolfsburg (GER) - Real Madrid (ESP)

Matches retours mardi 12 et mercredi 13 avril.

Ton opinion