Voile – Le bateau de Le Blévec a chaviré au cap Horn
Publié

VoileLe bateau de Le Blévec a chaviré au cap Horn

Le marin français, qui tentait un record inédit du tour du monde à l'envers, a actionné ses balises de détresse.

Le Blévec avait quitté le 24 novembre la baie de Quiberon (France).

Le Blévec avait quitté le 24 novembre la baie de Quiberon (France).

Le trimaran de Yves Le Blévec (Ultim Actual) a chaviré au large du cap Horn à la suite d'une avarie alors que le marin français tentait depuis le 24 novembre un record inédit du tour du monde à l'envers (d'est en ouest), a indiqué jeudi son équipe. Le Blévec est sain et sauf et attend les secours à l'intérieur de son bateau, précise son équipe dans un communiqué.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le navigateur venait de franchir difficilement le cap Horn de l'Atlantique vers le Pacifique en raison de conditions météorologiques particulièrement rudes quand, 3 heures plus tard, il a actionné sa première balise de détresse puis la seconde, «confirmant la gravité de la situation».

«L'un des bras de liaison bâbord du trimaran a cassé, provoquant le chavirage de l'Ultim. Le vent de secteur ouest-nord-ouest soufflait à 30-40 nœuds (55 à 75 km/h) au moment du chavirage, il y avait 5 m de creux», explique son équipe. «La situation est stabilisée, le bateau est à une trentaine de milles dans le sud-ouest du cap Horn, il dérive un peu vers le sud-sud-est, une zone sans danger», ajoute le communiqué.

Le Blévec avait quitté le 24 novembre la baie de Quiberon (France) en quête d'un record inédit du tour du monde en solitaire à l'envers, qu'il comptait boucler en 90 jours. Il s'agissait du 2e départ du skipper de 52 ans. Il s'était déjà élancé une première fois, le 4 novembre, mais avait dû rentrer après 24 heures de navigation en raison de la casse d'un système de manœuvre de grand-voile.

(L'essentiel/nxp/afp)

Ton opinion