Angleterre – Le bébé royal est né, c'est un garçon

Publié

AngleterreLe bébé royal est né, c'est un garçon

Kate a accouché ce lundi, à 12h01, de son troisième enfant. La Duchesse de Cambridge et son fils vont bien, indique le palais de Kensington.

Kate était arrivée à la maternité, ce lundi matin.

Kate était arrivée à la maternité, ce lundi matin.

AFP/Chris Jackson

Kate, l'épouse du prince William, a donné naissance lundi à un garçon, le troisième enfant du couple, a annoncé le palais de Kensington. «Son Altesse Royale la Duchesse de Cambridge a accouché sans problème d'un garçon à 11h01» (12h01 au Luxembourg), a annoncé le palais de Kensington, dans un communiqué, précisant que l'enfant et sa mère vont bien. Le bébé, dont le nom sera annoncé «en temps voulu», pèse 3,8 kg.

Cet enfant dispose du titre d'Altesse Royale, et comme son grand frère, de celui de Prince de Cambridge. Il est cinquième dans l'ordre de succession au trône britannique, après son grand-père Charles, le prince de Galles, son père, le prince William, son grand frère le prince George et sa grande sœur, la princesse Charlotte. Pour la première fois dans l'histoire de la monarchie britannique, ce prince ne supplante pas sa grande sœur dans l'ordre de succession, suite à une réforme voulue par la reine et qui concerne toutes les naissances postérieures au 28 octobre 2011. Cette réforme met fin au droit de primogéniture masculine: c'est désormais l'enfant le plus âgé du souverain en titre qui hérite du trône, quel que soit son sexe, et non le garçon le plus âgé.

Ce bébé est le sixième arrière petit-enfant de la reine Elizabeth II, qui a fêté ses 92 ans samedi, et du prince Philip, âgé de 96 ans. Il est né au St Mary's hospital, tout comme les deux premiers enfants du couple, George, quatre ans, et Charlotte, deux ans. Conformément à la tradition, la naissance a été proclamée par un crieur public et sera annoncée par une proclamation signée des médecins royaux installée sur un chevalet doré placé pour le public dans la cour du palais de Buckingham. Modernité oblige, le palais a déjà publié l'information sur Twitter.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion