Chine  – Le bénéfice net d'Alibaba est en chute libre

Publié

Chine Le bénéfice net d'Alibaba est en chute libre

Le géant chinois de l'e-commerce Alibaba a annoncé jeudi un bénéfice net en chute de 74% sur le trimestre, entre octobre et décembre 2021, par rapport à la même période de 2020. 

Le groupe Alibaba est dans le viseur des autorités de Pékin. 

Le groupe Alibaba est dans le viseur des autorités de Pékin. 

REUTERS

Le bénéfice net du géant chinois du commerce électronique Alibaba a chuté de 74% lors de son troisième trimestre décalé (entre octobre et décembre 2021) sur un an, a annoncé jeudi la société. Il a notamment été plombé par le durcissement réglementaire contre les géants de la tech et un «environnement de marché complexe et volatil».

L’entreprise est confrontée à une myriade de difficultés: un ralentissement de la croissance des ventes, une intensification de la concurrence, ou encore le tour de vis réglementaire imposé par le gouvernement chinois. Les autorités se montrent particulièrement intransigeantes désormais contre certaines pratiques du secteur, qui étaient auparavant tolérées, comme sur la collecte abusive des données personnelles des utilisateurs.

Dans ce contexte, le groupe fondé par le fantasque Jack Ma a fait état, jeudi, d’un bénéfice net en repli au troisième trimestre de son exercice décalé. Le bénéfice net s’élève à 20,43 milliards de yuans (près de 3 milliards d'euros) pour la période d’octobre à décembre, contre 79,4 milliards de yuans un an plus tôt – soit une baisse de 74%.

Ralentissement des ventes

Sur un an, son chiffre d’affaires est en hausse de seulement 10%, à 242,6 milliards de yuans (34,3 milliards d’euros). Il s’agit du plus faible taux d’augmentation depuis l’entrée en Bourse de l’entreprise en 2014, selon l’agence Bloomberg. Les actions d’Alibaba à Hongkong et à New York ont perdu la moitié de leur valeur au cours des douze derniers mois, en raison des difficultés de l’entreprise. 

Longtemps considérée comme un modèle de réussite pour les compagnies chinoises, l’entreprise avait été la première à subir la vindicte des autorités fin 2020. Depuis, nombre d’entre elles ont été épinglées, notamment pour pratiques anticoncurrentielles. Alibaba avait à ce titre écopé d’une amende d'environ 2,3 milliards d'euros. La période octobre-décembre est celle de la «Fête des célibataires», une immense opération de soldes organisée tous les 11 septembre par Alibaba, mais dont la dernière édition a affiché un taux de croissance moins élevé que d’habitude. 

«Discret Jack Ma»

Ces résultats annuels sont publiés au moment où Pékin aurait, selon des informations de presse, ordonné à ses entreprises publiques de réexaminer leurs liens avec Ant Group, la filiale paiement d’Alibaba. Ant Group aurait dû signer, fin 2020, la plus grosse introduction en Bourse de tous les temps à Hongkong et Shanghai, mais l’opération avait été stoppée in extremis sur ordre du gouvernement chinois.

Depuis, Jack Ma fait profil bas après des critiques publiques à l’encontre du régulateur chinois, qui semblent avoir valu à son groupe d’être dans le viseur de Pékin. La stratégie zéro Covid menée par les autorités chinoises, qui mène parfois à des confinements ou des fermetures préventives d’entreprises, perturbe les chaînes d’approvisionnement, les livraisons et freine la demande. Alibaba doit aussi faire face à une intensification de la concurrence de rivaux locaux comme JD.com ou Pinduoduo.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion