Société luxembourgeoise – Le bénéfice net de SES baisse de 23,5%

Publié

Société luxembourgeoiseLe bénéfice net de SES baisse de 23,5%

BETZDORF - L'opérateur satellitaire luxembourgeois a été impacté au premier trimestre par des taux de change négatifs. Il maintient toutefois ses objectifs pour l'exercice.

La société implantée à Betzdorf a subi des taux de change négatifs au premier trimestre.

La société implantée à Betzdorf a subi des taux de change négatifs au premier trimestre.

Editpress

L'opérateur européen de satellites SES a vu son bénéfice net baisser de 23,5% au premier trimestre, à 98,2 millions d'euros, notamment du fait de taux de change négatifs, mais a confirmé vendredi ses objectifs pour l'exercice en cours. Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe luxembourgeois a vu son chiffre d'affaires se replier de 11,7% (-4,7% à taux de change constants) à 477,6 millions d'euros.

«Je suis particulièrement satisfait de constater que la croissance sous-jacente que nous avions anticipée sur notre activité réseaux professionnels est présente, alimentée par de bonnes performances de la mobilité aéronautique et les services aux gouvernements», a commenté le nouveau PDG de SES, Steve Collar, cité dans le communiqué. Le groupe parle de «revenus sous-jacents» concernant son cœur d'activité telles que la vente de capacités satellitaires et les services et équipements associés, sans tenir compte des variations périodiques.

Capacités en hausse

Principale activité du groupe, le segment vidéo a vu son chiffre d'affaires baisser de 3,8% (à taux de change constants) à 324,4 millions d'euros, malgré une hausse de 2% du nombre de chaînes distribuées et même de 7% des chaînes haute et très haute définition. Le segment réseaux, qui regroupe les services de connectivité et ceux aux gouvernements, accuse un recul de 4,5% à taux de change constants, à 153 millions d'euros. Mais il ressort en hausse de 8,5% une fois exclue la contribution de la vente de capacité à Global Eagle Entertainment, grâce notamment à «une forte demande des fournisseurs de services aéronautiques en Amérique du Nord», où l'internet en vol est autorisé.

Indice important dans l'industrie satellite, les capacités de SES sont en augmentation avec le lancement réussi durant le trimestre du satellite SES-14, pour la vidéo et la mobilité, et de SES-16/GovSat-1, spécialisé dans les services aux gouvernements, ainsi que 4 satellites de sa branche O3b. Au titre des perspectives, le groupe a confirmé ses objectifs pour l'exercice en cours. Il attend une baisse des ventes de sa branche vidéo mais une hausse pour sa branche réseaux. Il s'attend par ailleurs à une diminution de sa marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) avant une remontée en 2019.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion