Crise en Belgique – Le blocage politique va faire mal aux finances
Publié

Crise en BelgiqueLe blocage politique va faire mal aux finances

Le ministre des Finances, Didier Reynders, a tiré la sonnette d'alarme sur la situation politique de la Belgique.

L'impasse persistante dans les négociations entre partis politiques flamands et francophones sur l'avenir du pays pourrait susciter «un climat psychologique, source de difficultés dans quelques semaines sur les marchés», a estimé M. Reynders, dont le pays assure la présidence semestrielle de l'UE. «L'instabilité politique est un problème plus important que l'ensemble des éléments positifs que nous pouvons mettre sur la table pour justifier la bonne santé de notre économie», a-t-il ajouté.

M. Reynders a jugé que la focalisation des forces politiques sur la réforme des institutions du pays détournait leur attention des priorités budgétaires brûlantes. «Dans tous les pays européens, on parle budget. Ici, on ne discute que de questions institutionnelles», a-t-il mis en garde, soulignant que le prochain gouvernement devra trouver 22 milliards d'euros pour ramener les finances publiques à l'équilibre d'ici 2015. Samedi, Reynders était rassurant, estimant que son pays n'aurait pas besoin d'une aide financière extérieure.

Ton opinion