Le blues de Griezmann en Bleu: la retraite en vue?

Publié

Équipe de FranceLe blues de Griezmann en Bleu: la retraite en vue?

Antoine Griezmann aurait mal vécu la désignation de Kylian Mbappé comme capitaine de l'équipe de France. Selon la presse sportive française, il s'interrogerait sur son avenir en sélection.

Thomas Holzer
par
Thomas Holzer
Antoine Griezmann a brillé durant la dernière Coupe du monde.

Antoine Griezmann a brillé durant la dernière Coupe du monde.

AFP

L'officialisation est intervenue mardi après-midi. Kylian Mbappé a été désigné capitaine de l'équipe de France, après les retraites internationales d'Hugo Lloris (36 ans) et de Raphaël Varane (29 ans). Selon la presse sportive française, la décision a été annoncée lundi soir, par le sélectionneur Didier Deschamps, lors du dîner suivant l'arrivée des joueurs à Clairefontaine, le centre d'entraînement des Bleus.

Une nouvelle ère pour les finalistes de la dernière Coupe du monde, mais surtout une prise de pouvoir pour le nouveau visage du football français, auteur de trois buts lors de la finale contre l'Argentine. Mais ce nouveau leadership pourrait causer quelques dommages collatéraux. D'après Le Figaro et RMC, Antoine Griezmann, nouveau vice-capitaine, était touché et déçu de ne pas avoir été choisi par le sélectionneur. «DD» avait en effet confirmé à demi-mot en conférence de presse que le brassard se jouerait entre l'attaquant de l'Atlético Madrid et la star du PSG, avant de trancher pour ce dernier.

Griezmann déçu et affecté

Le Figaro rapporte que Griezmann se serait bien vu capitaine jusqu'à l'Euro 2024 en Allemagne, et évoque une réflexion en cours quant à son avenir en sélection. Une information également révélée par L'Équipe, qui relaie l'hypothèse d'une retraite internationale.

Âgé de 32 ans depuis ce mardi, Antoine Griezmann serait également affecté par les départs de Lloris, Mandanda et Varane, des joueurs avec qui il a partagé ses grands moments en Bleu, tandis que son grand ami Paul Pogba ne parvient pas à s'extirper d'un cycle infernal de blessures, empêchant son retour en équipe de France.

Il est également de notoriété publique que les relations entre Griezmann et Mbappé ont parfois été tendues, même si elles se sont largement améliorées au fil des années, les deux joueurs étant déterminés à tirer dans le même sens pour le bien du collectif. Faut-il craindre un épisode de «guerre d'égos» en Bleu? Pas selon RMC, qui indique qu'Antoine Griezmann «ne changera pas d'attitude», le natif de Mâcon demeurant «très attaché» à l'équipe de France.

Mbappé cochait «toutes les cases» pour être capitaine, dit Deschamps

Kylian Mbappé «coche toutes les cases pour avoir cette responsabilité supplémentaire», s'est justifié le sélectionneur Didier Deschamps, mardi dans un entretien à la presse régionale, après avoir confié le brassard de capitaine à Kylian Mbappé. Le patron des Bleus a fait son choix en fonction d'une «logique interne» après la retraite internationale de Hugo Lloris et Raphaël Varane, ancien capitaine et vice-capitaine, a-t-il dit. «Mais d'un autre côté, ça ne va pas à l'encontre d'Antoine (Griezmann) qui a toujours été un joueur important, même dans des périodes difficiles où il a aussi été critiqué (...) Il aura aussi une responsabilité de vice-capitaine», a poursuivi le sélectionneur.

Ton opinion

9 commentaires