Le bommeleeër n'est pas visé

Publié

Le bommeleeër n'est pas visé

Le Premier ministre Jean-Claude Juncker a tenu, en personne, hier, à clarifier les buts de la Commission de contrôle du service des renseignements. Elle se réunissait pour débuter l'étude des dossiers des services secrets. Il n'est ainsi pas question de rechercher le poseur de bombes, le «bommeleeër» mais d'établir si le service a bien rempli sa mission. Ses activités actuelles ne seront pas rendues publiques par la suite.

Ton opinion