En Ukraine – Le boxeur Vitali Klitschko réélu maire de Kiev

Publié

En UkraineLe boxeur Vitali Klitschko réélu maire de Kiev

Le champion du monde de boxe catégorie poids lourd a été réélu lors d'un scrutin qui a également eu lieu dimanche dans plusieurs autres villes ukrainiennes.

Le maire de Kiev Vitaly Klitschko (à dr.), son épouse Natalia et son frère Vladimir lors de leur passage devant les urnes ce dimanche.

Le maire de Kiev Vitaly Klitschko (à dr.), son épouse Natalia et son frère Vladimir lors de leur passage devant les urnes ce dimanche.

AFP/Yuri Kirnichny

Le maire sortant, 44 ans, a obtenu 66,5% des voix contre 33,51% pour son adversaire Borislav Bereza, ancien membre du mouvement ultranationaliste paramilitaire Pravy Sektor, selon les résultats officiels annoncés lundi. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui a observé les deux tours des élections locales en Ukraine, le 25 octobre et le 15 novembre, a jugé qu'elles avaient été «conformes aux normes démocratiques».

L'OSCE a cependant noté que «des intérêts commerciaux avaient influencé» le processus électoral dans un rapport préliminaire présenté lundi. L'organisation a également critiqué la couverture médiatique «déséquilibrée» de ces élections au niveau national et régional. «Les sujets sur les arrestations de personnalités politiques et leur implication présumée dans des activités illégales ont dominé la couverture électorale au niveau national», a souligné l'OSCE.

Elle faisait allusion à l'affaire de Guennadi Korban, bras droit de l'oligarque controversé et magnat des médias Igor Kolomoïski, interpellé le 1er novembre dans le cadre d'une enquête pour «crime organisé et corruption» et actuellement assigné à résidence.

Bras de fer pour un groupe pétrolier

Les résultats officiels n'étaient pas connus lundi à Dnipropetrovsk, grande ville industrielle proche de la zone de conflit dans l'Est séparatiste prorusse et fief de M. Kolomoïski, mais selon les sondages de sortie des urnes, c'est l'un de ses alliés qui a remporté le scrutin. Boris Filatov y aurait battu Olexandre Vilkoul qui fut vice-Premier ministre au sein du gouvernement de l'ex-président Viktor Ianoukovitch, destitué en février 2014 après trois mois de contestation pro-européenne réprimée dans le sang.

Deuxième homme le plus riche d'Ukraine, Igor Kolomoïski fut un temps gouverneur de la région de Dnipropetrovsk où il a réussi à étouffer les pulsions séparatistes. Il a été limogé en mars par le président Petro Porochenko après un bras de fer pour le contrôle d'un groupe pétrolier au cours duquel M. Kolomoïski a été accusé d'avoir eu recours à ses propres milices. Son équipe semblait être tombée en disgrâce depuis.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion